Personne n’ose témoigner en faveur de Charles Taylor

L’avocat de l’ex-président libérien Charles Taylor a expliqué, mercredi, qu’il était difficile d’assurer la défense de son client, jugé à La Haye par le tribunal spécial pour la Sierra Leone, rapporte le Mail and Guardian. « Il y a un climat de peur où ceux qui manifestent de la sympathie pour M. Taylor ont peur de parler de crainte de se voir visés par des sanctions » internationales, a déclaré Me Courtenay Griffiths.