Paul et Chantal Biya envoient des SMS aux Camerounais

« Monsieur le Président de la République et Madame Chantal Biya vous présentent leurs vœux de santé et de bonheur pour l’année 2011 ». C’est le message que des milliers de Camerounais reçoivent en anglais et en français depuis la dernière semaine du mois de décembre 2010 sur leurs téléphones mobiles. Les Camerounais n’en croient pas leurs yeux. L’élection présidentielle de 2011 approche…

De notre correspondante au Cameroun

A la réception du SMS présidentiel, c’est d’abord une surprise pour le destinataire. « C’est la première fois que l’on voit ça au Cameroun », disent les uns et les autres. En effet, les Camerounais sont tous habitués au traditionnel message radio télévisé délivré par le Président tous les 31 décembre à 20 heures.

L’innovation n’est pas passée inaperçue. Les premiers SMS ont été envoyés au mois de décembre 2010. A ce jour, certains continuent d’en recevoir même si d’autres disent n’avoir toujours pas reçu le fameux message. Colette Eboue est très heureuse d’avoir été choisie parmi les millions de Camerounais : « Le Président m’a fait un message pour me souhaiter ses meilleurs vœux. Je suis très contente », raconte-t-elle. A côté d’elle, sa concitoyenne Laurence Nga avoue tristement qu’elle n’en a pas reçu. Elle attend toujours.

Pré-campagne électorale

Mais les Sms de M. Biya ne sont pas vus d’un bon œil par tous. D’autant plus que 2011 est une année électorale… Ainsi, pour l’opposant Jean-Michel Nintcheu, membre du Social Democratic Front (SDF), si le procédé est certes inédit, « il s’agit en réalité du geste d’un animal politique qui sait qu’en année électorale, il doit mettre tous les moyens en œuvre pour se vendre auprès de ses potentiels électeurs. »

Certains apprécient la nouvelle forme de communication présidentielle, tandis que d’autres crient à la manipulation. « Nous avons faim. Nous avons besoin de travail. Les SMS du Président ne changent rien à notre vie. Il aurait pu les accompagner d’un cadeau tel qu’un petit crédit de communication », déclare Marcel Tankwa, simple citoyen.

Quoiqu’il en soit, ces SMS dénotent le besoin et la volonté du Président Biya de se rapprocher de ses compatriotes. Désormais, les ces derniers attendent avec impatience les prochaines innovations dans la communication de leur président.