Ousmane Tanor Dieng n’a aucune confiance en Wade

A 65 ans, Ousmane Tanor Dieng lance sa dernière campagne explique-t-il à Jeune Afrique : Je suis depuis longtemps au PS et j’y resterai jusqu’au bout. En revanche, je ne me présenterai pas indéfiniment et, quoi qu’il arrive le 26 février, ce sera ma dernière candidature. Mais pour cette élection, il est inquiet car « Abdoulaye Wade a des méthodes de corruption extraordinaires. N’a-t-il pas promis un statut et un salaire aux chefs de village, qui sont porteurs de voix ? N’appelle-t-on pas les préfets et les sous-préfets les gouverneurs wadistes ? Wade est un orfèvre en la matière« .

Lire aussi l’article : Le naufrage de Bennoo Siggil Senegaal