Otages au Niger: Bernard Kouchner soupçonne Al Qaïda

Aucune revendication n’a, pour l’instant, été formulée suite à l’enlèvement de sept personnes, dont cinq Français, jeudi, dans le nord du Niger. Le ministre français des Affaires étrangères, Bernard Kouchner, a précisé, au micro d’Europe 1 vendredi, qu’il soupçonnait Al-Qaïda au Maghreb islamique (AQMI). « On imagine qu’il s’agit, sinon des mêmes groupes, au moins de la mouvance AQMI, Al Qaïda au Maghreb islamique. Mais je n’en ai aucune certitude car l’enlèvement n’a pas été revendiqué », a-t-il déclaré.