Oscar Pistorius sous les coups de boutoir de l’accusation

Après avoir donné sa version des faits en début de semaine, Oscar Pistorius fait maintenant face aux questions de l’accusation en la personne du procureur Gerrie Nel qui ne ménage aucun effort pour pointer du doigt les incohérences du récit de l’accusé poursuivi pour le meurtre de sa compagne, Reeva Steenkamp. L’interrogatoire continue, ce jeudi, à Pretoria.

L’ex-athlète paralympique est sous le feu des questions fermes et directs du procureur Gerrie Nel, qui représente l’accusation, ce jeudi, à la Haute cour de justice de Pretoria. Il a voulu annoncer la couleur dès le départ, ce mercredi, en s’attaquant à Oscar Pistorius au cours d’un contre-interrogatoire agressif.

Gerrie Nel, surnommé le « bulldog » est ainsi réputé pour ne pas faire dans la dentelle. Il a commencé en montrant une vidéo diffusée sur la chaine Skynews où on aperçoit le jeune homme de 27 ans en train de tirer avec une arme à feu sur des pastèques. Il dit ensuite dans le reportage : « Waouh, c’est plus mou que des cerveaux ! Ces munitions stopperaient des zombies ! » rapporte Le Point. Et le procureur de rétorquer : « Que vouliez-vous dire par là, M. Pistorius ? ». « Je suis en colère d’avoir dit ces mots. Mais je parlais de zombies, pas d’humains ! », a rétorqué péniblement Oscar Pistorius.

« Dites-nous la vérité, au lieu de vous soucier des conséquences pour vous ! »

« Elle a explosé, n’est-ce pas ? Regardez ce que vous avez fait à votre petite amie ! », a alors clamé Gerrie Nel en montrant à la salle du procès une photo de Reeva Steenkamp morte, couchée dans son sang. S’en était alors trop pour l’ex-athlète : « j’étais là ce soir-là ! Mes doigts ont touché Reeva… J’ai senti son sang sur moi… Je n’ai pas besoin de voir une photo aujourd’hui, j’étais là ». La séance a alors été suspendue.

Gerrie Nel a continué inlassablement son travail de sape. Il n’a pas hésité à lancer des piques à l’accusé. « Alors, s’il vous plaît, concentrez-vous. Écoutez mes questions et dites-nous la vérité, au lieu de vous soucier des conséquences pour vous ! », a-t-il notamment déclaré. Ce procureur s’est rendu célèbre en Afrique du Sud après avoir fait tomber le chef de la police sud-africaine en 2010. Après plus de huit jours d’interrogatoire, cet accusé s’était effondré.

L’interrogatoire du procureur, Gerrie Nel, pourrait durer plusieurs jours. Reste à voir si Pistorius va tenir psychologiquement, alors qu’il fond régulièrement en larmes à l’évocation de sa compagne.

Oscar Pistorius est l’un des seuls athlètes a avoir été qualifié à la fois pour les jeux paralympiques et pour les jeux olympiques en 2012. Il est accusé du meurtre de son ex-compagne, Reeva Steenkamp, le 14 février 2013.