Oneworld Africa l’Internet pour les ONG

Oneworld Africa lutte pour une plus grande utilisation de l’Internet par les ONG africaines opérant dans le domaine des droits de l’homme et des questions de développement. Une autre manière de réduire la fracture numérique.

C’est jeudi soir que s’est achevée à Lusaka (Zambie), la rencontre organisée par Oneworld Africa. Oneworld International,dont dépend Oneworld Africa, est une organisation non gouvernementale, qui s’attache à une meilleure diffusion de l’information via Internet

Cette rencontre, dont le thème a été  » Partenariat pour le changement en Afrique « , s’est attelée à mettre en évidence les outils nécessaires au développement de la communication entre Organisations Non Gouvernementales (ONG) africaines, à travers l’Internet. Une façon d’impliquer davantage les Africains dans le phénomène, puisque ces derniers y sont très peu présents, représentant seulement 1% du trafic sur le réseau mondial.

Oneworld International compte des centres répartis sur toute la planète. Une place spéciale est faite aux ONG, installées au Sud, opérant dans le domaine des droits de l’homme et des questions de développement.

Développer les contenus d’origine africaine

Selon Sundie Sinkala, coordinateur régional de Oneworld Africa,  » Oneworld International s’interroge sur les voies et moyens de partager l’information pour favoriser le développement. Par ailleurs, nous incitons nos partenaires à se connecter puisqu’ils sont susceptibles de participer à l’augmentation des contenus provenant du Sud « . Au sein des soixante-deux organisations de Oneworld Africa, on retrouve des structures comme Afronet, The Post mais aussi des organisations comme Enda, et des pays comme le Kenya, le Sénégal, le Cameroun et l’Afrique du sud.