« On ne force pas l’amour », le clip officiel de Fanicko disponible en exclusivité sur TRACE Africa


Lecture 2 min.
Fanicko et Zeynab
Fanicko et Zeynab

L’artiste béninois Fanicko profite de l’incroyable succès que rencontre actuellement son opus « On ne force pas l’amour », un featuring avec Zeynab, pour lancer la version pixélisée de l’œuvre. Pour l’occasion, le chanteur a dédié l’exclusivité de cette nouvelle sortie à la chaîne de télévision TRACE Africa.

Depuis qu’il a été dévoilé au public, ce single, fruit de la collaboration de Fanicko avec Zeynab, n’a cessé de gagner en popularité. Nombreux sont d’ailleurs les internautes qui, depuis lors, attendent impatiemment la sortie du clip officiel de l’œuvre éponyme. Une requête que l’artiste et son Label, Blue Diamond, ont tôt fait de satisfaire. En témoigne l’annonce faite par le chanteur sur sa page officielle Facebook.

En effet, depuis plusieurs heures maintenant, le clip vidéo de ladite chanson passe sur la célèbre chaîne de musique africaine TRACE Africa. Aussi, jusque-là, l’auteur de « OVFC » n’a-t-il eu que de bons retours sur cette nouvelle sortie. En effet, à en croire les commentaires des internautes qui l’ont déjà visualisé, le clip est tout à fait réussi.

En attendant donc que cette œuvre audiovisuelle ne soit rendue disponible sur la chaîne YouTube de l’artiste ou de son Label, la rédaction vous invite à la savourer en exclusivité sur TRACE Africa. Qui sait, elle pourrait bien vous inspirer des idées pour célébrer l’amour avec votre bien aimé(e) dans les jours à venir.

« On ne force pas l’amour », une nouvelle façon de vivre l’amour

En rendant disponible le clip de ce single à succès, à quelques jours seulement de la Saint-Valentin, le chanteur Fanicko et son homologue Zeynab désirent apporter à cette fête leur touche personnelle, en faisant du titre du morceau la rengaine phare de cette journée.

En effet, le message véhiculé par les deux célébrités sur cette œuvre audiovisuelle est clair : il faut éviter de forcer l’amour. Pour le duo, aimer, ce n’est pas seulement tout faire pour garder l’être aimé à ses côtés, mais c’est aussi savoir le laisser partir quand il le faut, c’est-à-dire sans forcer les choses.

Le moins que l’on puisse dire, c’est que le duo a trouvé une façon originale de faire passer son message. Pour y arriver, les deux figures très connues de la musique urbaine béninoise sont sorties de leur zone de confort pour s’aventurer sur un nouveau terrain musical : le zouk. De quoi vous inciter à esquisser quelques pas de danse sur la piste en duo avec votre bien aimé(e).

Suivez Afrik.com sur Google News Newsletter