Omar Bongo Ondimba réélu pour 7 ans

Omar Bongo Ondimba, le Président gabonais sortant, a remporté ce mardi avec 79,21% des voix le scrutin présidentiel de dimanche, très loin devant son challenger Pierre Mamboundou. C’est sa troisième victoire depuis l’avènement de la démocratie en 1990 au Gabon.

Le président Omar Bongo Ondimba a remporté le scrutin présidentiel de dimanche dernier en obtenant 79,21% devant son opposant historique Pierre Mamboundou (13,57%), a annoncé ce mardi le ministre de l’Intérieur Christian Clotaire Ivala. Le candidat indépendant Zacharie Myboto arrive en 3e position avec 6,58%, suivi d’Augustin Moussavou King (0,33%) et de Serge Christian Maroga (0,30%). Le taux de participation serait d’un peu plus de 62%. Sur 554 967 inscrits, il y aurait 351 263 votants et 4 897 bulletins blancs ou nuls. Ces résultats ont été contestés par l’opposition avant même leur annonce officielle. Successeur en 1967 de Léon Mba, père de l’indépendance gabonaise, Omar Bongo Ondimba vient ainsi de remporter sa 3e victoire électorale depuis la restauration du multipartisme après la conférence nationale de mars-avril 1990. Omar Bongo Ondimba avait remporté les élections présidentielles du 5 décembre 1993 devant l’ex-opposant Paul Mba Abessole et celle du 5 décembre 1998 devant Pierre Mamboundou.

Au pouvoir depuis 1967

Dans son programme de campagne dénommé « Mon projet, des actes pour le Gabon », le président Bongo Ondimba s’est refusé de « promettre l’impossible » à ses compatriotes, soutenant qu’il fera « le possible » pour améliorer les conditions de vie des Gabonais. Agé de 69 ans, Omar Bongo Ondimba a été le seul des cinq candidats en lice à avoir sillonné tout le Gabon. Il a mobilisé d’importants moyens financiers, matériels et humains pour faire, le plus souvent par hélicoptère et par avion,le tour du Gabon pendant les 13 jours de campagne électorale. Peu avant l’annonce des résultats officiels, son principal adversaire, Pierre Mamboundou, s’est autoproclamé vainqueur du scrutin présidentiel de dimanche dernier.

M. Mamboundou a soutenu avoir totalisé 52,05% des suffrages
contre 31,82% pour le Président Omar Bongo Ondimba. De son côté, le candidat indépendant Zacharie Myboto, ancien
cadre du parti au pouvoir, s’est également attribué la victoire à l’issue de ce scrutin à un seul tour, affirmant avoir obtenu 40% des suffrages. Le climat était tendu dans la ville en début de soirée suite à des rumeurs selon lesquelles les partisans de l’opposition allaient organiser une marche. Des policiers puissamment armés ont pris position depuis lundi dans certains carrefours de Libreville. Le président de la Commission nationale électorale (CNE) a appelé lundi au calme. « Quel que soit le vainqueur, c’est le Gabon qui gagnera », a-t-il dit.