Obama en singe: le photomontage fait polémique

Barack Obama en bébé chimpanzé. Le photomontage réalisé par Marilyn Davenport, membre du parti républicain, n’a pas manqué de faire réagir lundi la NAACP, la principale organisation de défense des droits civiques des Noirs américains. L’auteure de l’image s’est excusée dans la soirée d’hier. Un incident qui rappelle la vague de racisme qui a secoué les États-Unis avant et après l’élection du premier président noir.

Polémique. Un photomontage qui représente le visage du président américain Barack Obama surimposé sur la photo d’un bébé chimpanzé a suscité la polémique lundi, en Californie (ouest États-Unis). La présidente de la NAACP, la principale organisation de défense des droits civiques des Noirs américains, Alice Huffman, a condamné la photo et demandé la démission de son auteure. Dans un communiqué, elle déclare que « représenter le président des États-Unis autrement que comme un être humain ne peut qu’être considéré comme raciste ».

L’auteure du photomontage, Marilyn Davenport, est membre du comité du parti républicain du comté d’Orange (sud de Los Angeles) et membre du courant ultra-conservateur « Tea Party ». Le montage, diffusé par courrier électronique portait la légende : « Maintenant, on comprend pourquoi il n’y a pas de certificat de naissance », qui fait référence à l’idée que Barack Obama ne serait pas né sur le sol américain.

Des excuses mais pas de démission

Le président du comité républicain du comté d’Orange, Scott Baugh, a également vivement condamné le photomontage de sa collègue. Il a indiqué que la loi californienne lui interdisait de limoger Marilyn Davenport. «Le maximum que l’on puisse faire, c’est adopter une résolution condamnant son acte, et la pousser à présenter ses excuses et à démissionner», a déclaré le président du comité républicain du comté d’Orange.

La responsable politique américaine a présenté lundi soir ses excuses sans pour autant démissionner. « A tous mes concitoyens et à toutes les personnes qui ont vu mon courrier électronique et qui s’en sont offensés, je demande humblement pardon pour mon comportement imprudent » a-t-elle déclaré. Elle avait réagi plus tôt sur le journal Orange County Weekly par la plaisanterie : « Vous n’allez pas faire un scandale pour ça, non ? Mais enfin ! Tous les gens qui me connaissent savent que je ne suis pas raciste. C’était une blague. J’ai des amis noirs », avait-elle affirmé.

Des précédents

La polémique n’est pas nouvelle. Lors des primaires démocrates en 2008, le propriétaire d’un bar en Georgie (sud États-Unies) avait créé un tee-shirt qui représentait le président américain, alors ancien sénateur de l’Illinois sous les traits du singe Curious George, un personnage populaire de dessin animé. La victoire de Barack Obama à la présidentielle de 2008 avait en outre provoqué un déferlement de propos et actes racistes à son encontre et contre la population Afro-américaine.

L’élection du premier Noir à la tête de la première puissance mondiale n’est pas parvenu à briser toutes les barrières.