Obama combat le buzz par le buzz

Barack Obama se dote d’un nouveau site internet pour faire table rase des rumeurs qui le suivent depuis le début de la campagne présidentielle américaine. Le candidat démocrate n’entend pas se laisser salir à quelques mois des élections.

Barack Obama refuserait de prononcer le serment d’allégeance au drapeau américain. Barack Obama serait musulman et voudrait détruire le pays. Sa femme serait insultante envers les Blancs… « Encore des mots, rien que des mots, les mêmes mots », aurait peut-être chanté Dalida pour la circonstance. Depuis le début de sa campagne aux présidentielles américaines, les rumeurs vont bon train à l’égard du candidat démocrate et ne vont pas en diminuant depuis l’éviction d’Hillary Clinton de la course à la Maison Blanche. La dernière en date : Michelle Obama aurait employé le terme « whitey » (« blanc-bec ») pour désigner les Blancs lors d’un discours dans l’Eglise de la Trinité unie du Christ de Chicago de l’ex-révérend des Obama.

La rumeur de trop qui a fini par agacer M. Obama. Il décide de créer, avec son équipe, un nouveau site internet entièrement dédié à dissiper les rumeurs. Lancé jeudi, il dément énergiquement, via www.fightthesmears.com (littéralement « combattre les diffamations »), l’accusation lancée par un journaliste conservateur de CNN au lendemain de sa victoire sur Mme Clinton et blâme au passage les médias qui ne font que colporter « des mensonges ».

La chasse aux rumeurs est ouverte

Alors quoi de mieux que de créer son propre site entièrement dédié à « la vérité ». Le site officiel du candidat noir n’a pas suffit. Selon un récent sondage publié en mars, 13% des Américains pensent que M. Obama est musulman contre 5% en décembre 2007. Fightthesmears.com se présente ainsi comme un catalogue recensant les rumeurs (« smears ») et les réponses-vérités (« truth ») avec vidéos et documents à l’appui. Les visiteurs du site pourront ensuite « répandre le mot » à leurs amis en cliquant sur le bouton « spread the word ». M. Obama réaffirme dans le site son patriotisme et ses convictions chrétiennes et entend faire taire les mauvaises langues du parti républicain, dont le candidat John McCain est la figure de proue. Avis à ses détracteurs!