Nord-Mali : un camp militaire de l’armée attaqué par des rebelles à Mopti

Des rebelles armés ont attaqué mardi un camp militaire de l’armée malienne à Tenekou, dans la région de Mopti, au centre du pays.

Un détachement de rebelles armés a attaqué ce mardi un camp de l’armée malienne à Tenenkou, dans la région de Mopti. La Coordination des mouvements de l’Azawad (CMA) a indiqué que l’assaut a été lancé en représailles à la violation du cessez-le-feu par le gouvernement malien.

L’Organisation des Nations Unies au Mali (MINUSMA) a confirmé l’attaque sans évoquer de nombres de mort. La Coalition du Peuple de l’Azawad (CPA), mouvement indépendantiste du nord du Mali membre de la CMA, a déclaré avoir tué plusieurs militaires maliens. Le ministre malien de la Réconciliation nationale a rapporté un bilan de 10 rebelles tués et d’un militaire malien, rapporte BBC Afrique.

Violation du cessez-le-feu

Le 27 avril dernier, un groupe rebelle affilié au gouvernement avait repris la ville de Menaka, au nord-est du Mali, des mains du Mouvement national de libération de l’Azawad (MNLA), membre du CMA.

Depuis, les affrontements se multiplient alors que le 15 mai prochain doit être signé l’accord de paix à Bamako par les mouvements rebelles. La CMA n’a jamais signé le texte de l’accord de paix, au contraire du gouvernement, qui a abouti au début du mois de mars avec l’aide de la médiation algérienne. Les mouvements rebelles du nord réclament une plus grande autonomie de l’Azawad, ce que refuse le pouvoir.