Noël à l’hémicycle !?

Les esprits chagrins sans esprit de discernement aucun, diraient que les députés de notre auguste assemblée nationale avec leur tête Guillaume SORO, font du chantage au 1er magistrat politique de la société ivoirienne. Si le timing est parfait parce qu’ils sont en train de boucler leur première année de travail législatif, le cœur lui, semble en dysharmonie avec le corps qu’il faut alimenter en sang !

De toute évidence mesdames et messieurs les députés ont ajourné l’examen du projet de budget 2018 porté par un émissaire du gouvernement, au motif que celui-ci ne mentionnait aucune rubrique favorable à leurs revendications de type salarial : 4. 356. 978 699 FCFA) et un porte-chars de 255 véhicules dignes de nos valeureux députés. A l’assemblée ou ailleurs, avant que l’employeur ne procède à une revalorisation substantielle des conditions de tous acabits, il légitime administrativement cette opération hautement sociale, par une évaluation individuelle des acteurs. Il va sans dire que nos envoyés que sont les députés cuvée 2016, doivent se soumettre préalablement à une évaluation en règle en partageant avec nous, les administrés, ces quelques points :

1- En terme de contribution à l’action législative, produire le bilan individuel de chaque député (assemblée nationale et localité respective);

2- Le bilan partiel par groupes parlementaires ;

3- Le bilan global de l’action parlementaire au titre de l’année parlementaire;

4- Formuler des critiques constructives à l’action législative.

Lorsque les commis des différentes localités auront satisfait à cette exigence de transparence et de bonne gouvernance, par le biais révolutionnaire de cette démarche certainement inédite, alors, nous les électeurs auprès desquels une cours assidue a été faite durant la période de la campagne précédente, allons par pétitions interposées ou des actions de même nature, demander avec véhémence et détermination aux Présidents, de se pencher sur vos doléances-revendications avec une attention particulière. Autrement dit, il n’y aura pas de Noel pour vous !

KONE KOBALI

Libre auteur, créateur