NN24, chaîne d’information panafricaine en continu

C’est une première en Afrique de l’Ouest. Le bouquet sattelitaire sud-africain DSTV diffuse, depuis lundi, une nouvelle chaine de télévision entièrement consacrée à l’information africaine et globale, NN24. Un concept né au Nigeria qui se veut 100% africain mais qui s’adresse à un public international. Ce projet se développe en partenariat avec les plus grands noms de l’information comme CNN international et Reuters.

Le Nigeria innove en matière d’audiovisuel et entend bien se faire une place dans le milieu de la presse internationale en créant NN24 (Network News 24), la première chaine de télévision africaine entièrement dédiée à l’information. Emise à partir de lundi depuis Lagos, capitale nigériane, elle se veut un équivalent de la CNN américaine, avec qui elle a d’ailleurs signé un accord de partenariat. « La chaîne NN24 espère devenir leader dans l’industrie des médias du Nigeria avec des informations télévisées concises et dignes de foi, 24 heures sur 24, sept jours par semaine », a annoncé son président, Anthony Dara. NN24 a également signé pour une plateforme de distribution avec la South African DSTV (Digital Satellite Television) et un partenariat avec Reuters.

Cette entreprise, novatrice en Afrique de l’Ouest, ne l’est pas en Afrique du Sud où eNews Channel, SABC News International et CNBC Africa, se partagent déjà le marché de l’information africaine. Mais NN24 vise plus haut. « Nous aspirons à être la première chaîne télévisée pour les informations. En terme de marque, quand on dit Sky, on pense britannique, quand on parle de CNN, on pense aux Etats-Unis d’Amérique. NN24 se veut un concept africain avec une étendue globale » a déclaré Monsieur Dara. La chaine a pour cela créé un réseau international de correspondants constitué de journalistes expérimentés proposant des informations concises et précises aussi bien locales qu’intercontinentales. Un projet ambitieux qui prône trois mots d’ordres : intégrité, transparence et innovation. Cette opération aura couté pas moins de 8 millions de dollars et demandé la participation d’une centaine d’employés.

Pour plus d’informations :

 Le site de NN24