Nigeria : une femme simule son enlèvement et réclame une rançon à son mari

Pour extorquer de l’argent à son mari, une ménagère n’a pas trouvé mieux que d’organiser son propre enlèvement avec l’aide d’un complice.

Une histoire pour le moins insolite s’est déroulée au Nigeria, dans l’Etat d’Enugu, dans le sud-est du pays. Une ménagère et vendeuse a simulé son propre enlèvement pour réclamer une rançon à son mari. Mais l’histoire ne s’est pas déroulée comme elle l’avait planifiée. Actuellement, la femme se retrouve entre les mains de la police pour escroquerie en bande organisée.

Pour parvenir à ses fins, Nancy Chukwu voulait, selon la police nigériane, escroquer de l’argent à son mari en utilisant un moyen très original. Pour cela, elle a planifié et organisé son propre enlèvement en s’offrant les services d’un complice. Par l’aide d’un chauffeur de taxi moto, tout semblait se dérouler comme prévu. Après avoir trouvé une bonne cachette, Nancy a passé un numéro de téléphone au prétendu ravisseur qui a appelé son mari pour lui informer que sa femme avait été enlevée, et qu’il exigeait une rançon de cent mille nairas, soit 1 300 dollars. Une somme que le mari devait verser sur un compte dicté par le chauffeur de taxi, pour retrouver sa femme vivante.

Mais plutôt que de verser la somme sur le compte, le mari, Marcus Chukwu s’est rendu à la police avec le numéro du compte bancaire. Une bonne piste pour la police qui a pu remonter jusqu’au propriétaire du compte, qui n’est autre qu’un ami du faux ravisseur. Alors que les complices attendaient sagement l’argent, c’est la police qui a toqué à la porte. Le prétendu ravisseur et la femme ont été arrêtés et écroués, selon des sources policières. Le porte-parole de la police d’Enugu a confirmé leur arrestation en indiquant qu’ils ont tous les deux avoué le crime.

Le mari qui ne s’attendait pas à une scène pareille s’est dit scandalisé, surtout que les cas d’enlèvement sont devenus fréquents dans la région, et qu’il a dû craindre le pire.