Nigeria : une attaque attribuée à Boko Haram fait 106 morts

Plus de 100 habitants du village d’Izghe, dans l’Etat de Borno, au Nigeria, ont été tués par des hommes armés, soupçonnés d’appartenir au groupe Boko Haram.

Ils sont au total 106 habitants du village d’Izghe, dans l’Etat de Borno (nord-est du Nigeria), tués par des hommes armés, soupçonnés d’appartenir au groupe Boko Haram.

« Jusqu’à présent, selon les informations que j’ai reçues d’Izghe, 106 personnes, dont une femme âgée, ont été tuées par les agresseurs, soupçonnés d’être des combattants de Boko Haram ». C’est ce qu’a confié à l’AFP le sénateur Ali Ndume.

« Ils ont tué beaucoup, beaucoup de gens dans une attaque samedi soir. Selon les dernières informations dont je dispose, plus de soixante personnes ont été tuées », avait confié à l’AFP, un peu plus tôt, Maina Ularamu, un responsable de la région du village d’Izghe où s’est produite l’attaque. Il a en outre ajouté : « Nous soupçonnons les assaillants d’appartenir à Boko Haram (…). Ils se sont emparés du village. Ils ont pillé les commerces et magasins d’alimentation et ont chargé leur butin dans des véhicules d’habitants et se sont enfuis dans la brousse ».

Malgré l’offensive lancée par l’armée nigériane contre le groupe Boko Haram qui veut instaurer un Etat islamique, ce dernier continue de frapper et de plus en plus fort. Il semble que ce groupe est loin d’avoir dit son dernier mot.