Nigeria : une association invite le pape et Donald Trump à aider les chrétiens

La persécution des chrétiens nigérians doit cesser. C’est le message que tente de faire comprendre l’Association des écrivains pour les droits de l’Homme au Nigeria, en interpellant le pape François et Donald Trump. L’objectif est de contraindre le Président Muhammadu Buhari et  Mallam Nassir El-Rufai, gouverneur de l’Etat de Kaduna, à mieux protéger les chrétiens.

La situation des chrétiens nigérians est assez difficile, surtout pour ceux qui sont présents dans le centre-nord du pays. Ils sont en effet victimes de nombreuses attaques et l’Association des écrivains pour les droits de l’Homme au Nigeria (Human Rights Writers Association of Nigeria) ne compte pas rester inactive. Elle prévoit d’attirer l’attention du pape François et du Président américain Donald Trump. Leur action fait suite à l’assassinat, en décembre 2019, de 11 chrétiens par les terroristes. Sans compter les 4 séminaristes qui ont été pris en otage à Kaduna le 8 janvier dernier.

Chrétiens en danger

Pour l’Association des écrivains pour les droits de l’Homme au Nigeria, la Constitution nigériane est allègrement violée par le chef d’Etat Muhammadu Buhari et le gouverneur Mallam Nassir El-Rufai. Selon le groupement, les deux hommes procèdent à des nominations en ne privilégiant que les musulmans aux postes les plus importants. Les chrétiens et athées sont tout simplement écartés. Étrangement, la Conférence épiscopale avait déjà fait le même reproche au Président, en 2019.

Les attaques, kidnappings et meurtres de responsables religieux sont légion chez les chrétiens du Nigeria. Pour l’Association, il faut réagir pendant qu’il est encore temps afin de mettre fin à cette stigmatisation.