Nigeria : un Libanais enlevé par des hommes armés

Un Libanais, propriétaire d’une usine, a été enlevé par des hommes armés dans l’Etat de Kano, deuxième ville du Nigeria.

Un rapt de plus dans la ville de Kano. Un ressortissant libanais propriétaire d’une usine au sein de cette localité, deuxième ville du Nigeria, a été enlevé par des hommes armés, qui ont blessé par balle deux employés, selon des témoins et la police. « Je peux confirmer l’enlèvement d’un ressortissant libanais alors qu’il se trouvait dans son usine ce matin par des hommes armés à l’identité inconnue », a déclaré la porte-parole de la police de l’Etat de Kano, Magaji Majia. Toutefois, selon elle, « il est trop tôt pour spéculer sur l’identité des ravisseurs mais une enquête a été ouverte ».

Les assaillants au nombre de cinq ont pénétré de force dans l’enceinte de l’usine MC Plastics, à environ 8h00 du matin (07H00 GMT), ont précisé des employés du groupe. « Dès le propriétaire libanais est sorti de sa voiture, les hommes armés sont entrés dans l’aire de stationnement en tirant en l’air, ce qui a entraîné un sauve-qui-peut général », a précisé Musa, un employé. Selon lui, tous les employés « ont couru pour se mettre à l’abri à l’intérieur », mais les assaillants ont aussi tiré sur le garde de sécurité, lui infligeant des blessures graves. Une employée a également été blessée.

Le groupe islamiste Boko Haram, qui mène des attaques répétées dans la ville de Kano, la plus grande ville du nord du pays à majorité musulmane, serait-il derrière cette attaque ? La police a pour le moment refusé de confirmer que l’organisation terroriste était ce rapt. En tous cas, les enlèvements de ce type pour notamment des rançons sont répandus au Nigeria. De nombreux étrangers, dont des Libanais, sont souvent la cible d’attaque de groupes armés. Il faut dire qu’une importante communauté libanaise vit à Kano, où elle est très présente dans les secteurs du commerce, ou encore de entrepreneuriat, comme d’ailleurs dans de nombreuses grandes villes africaines.