Nigeria : un commissaire adjoint de la police et neuf officiers supérieurs licenciés

Les manifestations contre les violences policières ces derniers jours au Nigeria, commencent à faire tâche d’huile. Déjà 10 policiers ont été démis de leurs fonctions de police pour faute présumée, 9 autres ont été réduits dans les rangs, tandis qu’une réprimande sévère a été approuvée pour 8 agents. L’autorisation a été donnée par la Commission des services de police, dans un communiqué publié par son porte-parole Ikechukwu Ani.

Dix officiers supérieurs ont été renvoyés de la police nigériane (FNP) tandis que neuf autres ont été réduits dans leurs rangs pour faute présumée. La révocation et la réduction de rang ont été approuvées par la Commission des services de police (CPS) dans une déclaration signée par le chef de la presse et des relations publiques de la CPS, Ikechukwu Ani. Selon l’organisme, une sanction sévère a également été approuvée pour 8 agents pour faute professionnelle, tandis qu’une réprimande légère a également été accordée pour 10 agents.

Ikechukwu Ani a en outre déclaré qu’une lettre d’avertissement avait été adressée à trois autres policiers, tandis que trois policiers avaient été, cependant, disculpés. « Lors de la réunion, la Commission a traité 43 cas d’inconduite de la police où elle a renvoyé un commissaire adjoint de police (ACP), deux surintendants de police (SP), trois surintendants adjoints de police (DSP) dont l’un est un officier à la retraite, et quatre surintendants adjoints de police (ASP) », dixit le porte-parole de la police, Ikechukwu Ani.

« L’ACP licencié, Magaji Ado Doko, a été reconnu coupable d’actes indignes d’un officier public; désobéissance à l’ordre légal; conduite répréhensible; usage illégal de l’autorité et conduite scandaleuse. L’un des SP licenciés, Ogedengbe Abraham, a été reconnu coupable de négligence / perte de biens du gouvernement; désobéissance à l’ordre légal et acte indigne d’un officier public, tandis que l’autre PS licencié, Mallam Gajere Taluwai, a été reconnu coupable de conduite déshonorante et acte indigne. Les trois DSP licenciés étaient Okunkonin Daniel, Abisoro Obo Irene et Theresa Nuhu qui est déjà à la retraite. Les ASP étaient Sanusi Rasaki, Uwadala Ehis Oba, Ferdinand Idoko et Igolor Godsent Ogheneruona », a-t-il signalé.

Cependant, l’Alliance Surviving Covid-19 and Beyond (ASCB), une coalition dirigée par l’avocate principale des droits humains, Femi Falana, a mis en doute la sincérité de la police nigériane (FNP) sur la réforme de la brigade spéciale anti-vols (SRAS).