Nigeria : sanglante attaque d’une église pendant la messe de Noël

Des hommes armés, supposés de la secte islamiste Boko Haram, ont attaqué une église, pendant la messe de Noël, tuant six personnes dont le prêtre, dans le village de Peri de l’Etat de Yobe, dans le Nord-Ouest du Nigeria. Ils ont ensuite incendié l’église et plusieurs habitations.

L’appel de Benoît XVI n’a pas dissuadé les terroristes de Boko Haram. Des hommes armés, membres supposés de la secte islamiste, ont pris d’assaut une église, pendant la messe de Noël, tuant six personnes dont le prêtre, dans le village de Peri de l’Etat de Yobe, dans le Nord-Ouest du Nigeria.

« Un groupe d’hommes armés a fait irruption dans le village à minuit et sont allés directement dans l’église (…) Ils ont ouvert le feu et tué le prêtre et cinq fidèles. Puis ils ont mis le feu à l’église », a déclaré Usman Mansir, un habitant, rapporte LeParisien.fr. Le chef de de la police de l’Etat de Yobe, Sanusi Rufai a confirmé à RFI cette version des faits : « Ils sont allés dans les villages où on les attendait le moins pour perpétrer leurs attaques. Parce qu’il n’y a pas d’insécurité à l’intérieur des villages ».

Boko Haram défie le Pape

La secte islamiste Boko Haram, qui réclame l’application de la charia -loi islamique- dans tout le Nigeria et revendique la mise en place d’un Etat islamique au Nord du Nigeria, n’en est pas à son coup d’essai. Le groupuscule terroriste, affilié à Al-Qaïda, a même plusieurs attentats à son actif.

En 2011, Boko Haram avait également mené une attaque contre 44 chrétiens le jour de Noël dans le Nord et le Centre du Nigeria, faisant autant de morts, dont 35 tués dans un attentat à la bombe contre une église.

D’où l’appel de Benoît XVI lors de son fameux discours de Noël, Urbi et Orbi. Le pape a fustigé, le jour de la Saint-Nicolas, les « atroces » attaques contre les lieux de culte : « La concorde doit revenir au Nigeria, où d’atroces attentats terroristes continuent à faucher des victimes, en particulier parmi les chrétiens », a-t-il condamné. Boko Haram a, manifestement, pas écouté l’injonction du Pape en tuant six personnes dans une église. Et, le bilan est provisoire.