Nigeria : Ruth Ogbeifo soulève l’argent à Sydney

L’Afrique compte désormais trois médailles aux Jeux Olympiques. Ruth Ogbeifo, haltérophile, a soulevé 245 kg et offre l’argent au Nigeria, qui gagne sa première médaille.
A Lagos, capitale économique du Nigeria, des centaines de supporters ont pu applaudir leur championne dans la  » tente olympique « , installée au centre du Stade National de Lagos.

Ruth Ogbeifo a offert, mercredi, sa première médaille au Nigeria. Elle a remporté la médaille d’argent en soulevant 245 kg au total, 110 kg à l’arraché et 135 kg à l’épaulé-jeté.

Cette Nigériane a été découverte l’année passée à l’occasion des Jeux Africains de Johannesbourg, où elle a raflé de nombreuses médailles, avec l’aide de ses camarades. A part cette apparition, elle était pratiquement inconnue en arrivant à Sydney cette année.

Le Nigeria peut être fier de cette médaille, d’autant plus que l’haltérophilie féminine est inscrite pour la première fois, cette année, au programme des JO.

D’autre part, les trois concurrentes, qui sont montées sur le podium, ont toutes soulevé le même poids. Elles n’ont été départagées que sur le nombre d’essais. Ruth Ogbeifo a tenté de soulever 142,5 kg afin de s’assurer la médaille d’or, mais elle a malheureusement échoué au grand dam de ses supporters.

La  » tente olympique  » de Lagos

Ces derniers étaient nombreux à l’acclamer, en direct, depuis Lagos. En effet, un centre ouvert dans la capitale économique du Nigeria a permis à des centaines de personnes de suivre les Jeux Olympiques. La  » tente olympique  » a été installée au sein du Stade National de Lagos par une organisation privée.

Cette tente est équipée de plusieurs écrans géants, et les images sont accompagnées en musique par un orchestre présent sur place.

Ce centre devrait rester ouvert 24h/24 jusqu’au 4 octobre, soit trois jours après la cérémonie de clôture des Jeux.

Cette initiative est motivée par les problèmes rencontrés par la Société nationale d’électricité (NEPA). En effet, de puis sa baisse de capacité de production d’électricité, 50 % seulement de la population jouissent de moins de six heures de courant par jour. Dans ces conditions, la télévision est loin d’être une priorité.

En outre, malgré l’intérêt de la population pour les JO, la  » tente olympique  » n’est jamais complète, car le droit d’entrée est élevé, 50 naira, 104 naira équivalant à 1 dollar.

Avec cette médaille, le Nigeria entre pour la première fois au tableau du classement et pointe…à la 35ème place.