Nigeria : réouverture des écoles et des centres de culte à Lagos

Babajide Sanwo-Olu, gouverneur de l'État de Lagos

La date du vendredi 7 août prochain a été approuvée pour la réouverture des centres de culte à Lagos. Le gouvernement de l’Etat a également retenu la date du lundi 3 août pour la réouverture des écoles pour les classes d’examens. Le gouverneur Babajide Sanwo-Olu a également déclaré que les restaurants de Lagos offriront des services de restauration à partir du vendredi 14 août.

Malgré la flambée des cas de Covid-19, le gouvernement de l’État de Lagos a annoncé que la fermeture des églises et des mosquées serait levée à compter du vendredi 7 août. Le gouverneur Babajide Sanwo-Olu l’a fait savoir le samedi 1er août, dans un discours où il a donné des mises à jour sur les efforts des gouvernements des États sur la crise de Covid-19.

Sanwo-Olu a également annoncé que les écoles seraient rouvertes aux étudiants des classes d’examens de l’État, le lundi 3 août, sous la supervision du West Africa Examination Council (WAEC). Le gouverneur Babajide Sanwo-Olu a aussi déclaré que les restaurants de Lagos proposeraient des services de restauration à partir du vendredi 14 août.

Le gouverneur de l’État de Lagos a effectué une visite imprévue dans certains hôpitaux dans l’État, le vendredi 31 juillet. Cette visite, avait pour but «de partager des moments mémorables avec les patients hospitalisés et les agents de santé».

À rappeler que le gouvernement de Lagos avait autorisé la fermeture des lieux de culte (mosquées et églises) en raison de l’effet ravageur de la pandémie de Covid-19 dans l’État et sur l’étendue du territoire nigérian. Les efforts pour rouvrir les centres de culte et les écoles avaient offensés en juin dernier, car il y avait une augmentation soudaine des cas confirmés d’infection à Coronavirus enregistrés quotidiennement.

Au vendredi 31 juillet, Lagos comptait plus de 15 121 cas de Coronavirus au total, lorsque le Centre nigérian de contrôle des maladies (NCDC) a signalé 78 nouvelles infections dans l’État.