Nigeria : nouvelle attaque dans le centre, 22 morts

Une nouvelle attaque dans le centre du Nigeria a fait au moins 22 morts, dans le village majoritairement musulman de Mavo, dans l’Etat du Plateau.

Au moins 22 personnes ont péri dans une nouvelle attaque survenue jeudi dans le centre du Nigeria, dans l’Etat instable du Plateau. Il s’agit de la deuxième attaque depuis le début de la semaine. Le drame s’est produit vers 2h00 locales (01h00 GMT). Des hommes armés, au nombre de plusieurs centaines, ont alors effectué des tirs dans le village majoritairement musulman de Mavo, ont confié des habitants à l’AFP.

Alors qu’au départ les assaillants auraient juste tenté d’intimider les habitants du village, ils sont revenus dans l’après-midi et ont abattu des villageois et incendié leurs maisons. « Les assaillants sont venus au village par centaines et ont commencé à tirer de manière sporadique. J’ai compté 22 morts. Plus de dix maisons ont aussi été brûlées », selon cet habitant.

De son côté, la police de l’Etat du Plateau, qui ignore encore les auteurs de l’attaque, a confirmé le raid, sans donner d’indication sur le nombre exact de victimes. Ces attaques sont récurrentes dans la région. Dans la nuit de lundi à mardi, trente personnes avaient également été massacrées dans des attaques similaires contre deux villages majoritairement chrétiens situés dans le district voisin de Riyom, selon des témoins. Et une cinquantaine de maisons avaient été brûlées.

Le groupe terroriste nigérian Boko Haram commet régulièrement des attaques dans le pays, surtout au nord, d’où il est originaire. L’organisation qui veut instaurer une République islamique dans la région a fait plus de 4000 morts depuis 2009, selon l’ONU. L’armée nigériane a lancé une offensive en mai dernier contre Boko Haram mais peine à mettre un terme aux activités meurtrières du groupe.