Nigeria : nouvel assaut de Boko Haram à Gamboru Ngala

La secte islamiste Boko Haram a lancé une nouvelle attaque contre la ville de Gamboru Ngala, au nord-est du Nigeria. Plusieurs milliers d’habitants ont pris la fuite vers le Cameroun voisin, selon des témoignages.

Plusieurs membres armés de la secte nigériane Boko Haram ont pris d’assaut ce lundi matin, à l’aube, une base militaire et un poste de police à Gamboru Ngala, situé dans l’Etat de Borno, au nord-est du pays. Les intenses combats ont provoqué la fuite de plusieurs milliers de personnes, craignant un massacre, vers le Cameroun. « Beaucoup d’entre nous se sont enfuis vers le Cameroun à cause de l’attaque de Boko Haram », a témoigné un habitant de la ville, Hamisu Lawan.

« De fortes détonations ont éclaté à exactement 5 Heures 30 (heure locale) au poste de police principal de la ville et dans la base militaire à l’extérieur de la ville », a précisé Hamisu Lawan. Ce dernier a également pris la fuite vers Fotokol, une ville camerounaise située de l’autre côté de la frontière. Un avion de l’armée nigériane serait entré en action, selon des habitants.

En mai, Boko Haram avait déjà attaqué cette ville, causant la mort de plus de 300 civils, à l’instar de la ville de Gwoza, dans l’Etat de Borno, où la prise récente de la ville par les insurgés avait fait plusieurs centaines de morts. Le chef de Boko Haram, Abubakr Shekau, a déclaré dimanche placée la ville de Gwoza sous le règne du « califat islamique » qu’il tente d’instaurer.

Les rebelles nigérians auraient le contrôle de la route principale qui va de Maiduguri, la capitale de l’Etat de Borno, à Gamboru Ngala.