Nigeria : nouveaux attentats-suicides à Damaturu, 14 morts

Au moins 14 personnes ont été tuées ce mercredi dans trois attentats-suicides à Damaturu, au nord-est du Nigeria, selon l’Agence nationale de gestion des urgences.

Les attentats-suicides se multiplient au Nigeria. Au moins quatorze personnes sont mortes ce mercredi dans trois attentats-suicides commis à Damaturu, dans l’Etat de Yobe, dans le nord-est du Nigeria, selon l’Agence nationale de gestion des urgences (Nema).

Selon le coordinateur de la Nema pour l’Etat de Yobe, cinq personnes ont été tuées par deux explosions devant un magasin et une mosquée d’une zone résidentielle et neuf dans le quartier de Fulani, dans les faubourgs de Damaturu. Pour l’heure, ces attentats n’ont pas été revendiqués mais ils portent la marque du groupe terroriste Boko Haram qui sévit dans le pays. Ce groupe commet régulièrement des attaques suicides dans le pays, particulièrement dans des endroits fréquentés comme les marchés, les gares routières ou encore les mosquées.

Ces attaques interviennent au moment où l’armée nigériane déclare avoir réussi à déjouer une attaque de la milice Etat Islamique en Afrique de l’Ouest, dans une autre région du Nigeria. Une attaque qui s’est soldée par 100 morts du côté des terroristes et sept morts du côté de l’armée.

Trois violentes explosions ont secoué Abuja, la capitale nigériane, dans la nuit de vendredi à samedi 3 octobre, faisant 15 morts et 41 blessés. Les deux explosions ont visé le quartier de Kuje, en périphérie de la capitale. Elles se sont produites près d’un poste de police et également près d’une prison où plus de 80 ex-membres de Boko Haram ont été transférés cette semaine.