Nigeria : le pouvoir transmis au vice-président, Goodluck Jonathan

La Haute Cour du Nigéria a déclaré mercredi que le président Umaru Yar’Adua, hospitalisé en Arabie Saoudite depuis le 23 novembre, pouvait être remplacé par le vice-président Goodluck Jonathan, rapporte la BBC. « Suivant l’article 5 de la Constitution de 1999, le vice-président peut remplir les fonctions exécutives de président jusqu’à son retour », a déclaré à Abuja le juge Dan Abutu, de la Haute cour fédérale. Le vice-président ne va pas devenir président en exercice. Il peut seulement assurer les fonctions du chef de l’Etat pendant son absence. La vacance prolongée du président nigérian a plongé le pays dans l’incertitude. La Constitution a alors exigé qu’Umaru Yar’Adua adresse une lettre au Parlement assurant qu’il est dans l’incapacité d’assurer ses fonctions.