Nigeria : le chef d’Etat Goodluck Jonathan craint pour sa sécurité

Le Président nigérian Goodluck Jonathan a finalement annulé sa visite au village où les lycéennes ont été enlevées, pour des raisons de sécurité.

Alors que tout le monde l’y attendait, ce vendredi matin, le Président Goodluck Jonathan a finalement annulé sa visite à Chibok, où les lycéennes ont été enlevées par le groupe terroriste Boko Haram. La raison de ce revirement ? La visite a été annulée pour des raisons de sécurité, a indiqué une source gouvernementale.

Le Président nigérian devait passer par ce village avant de se rendre en France pour le sommet consacré à la sécurité du Nigeria. Plusieurs chefs d’Etat africains y seront en effet présents. Le sommet sera dirigé par le Président français François Hollande. L’objectif est de mettre sur pied de nouvelles stratégies pour améliorer l’action des forces nigérianes contre Boko Haram.

Selon des ONG, le groupe terroriste a fait plusieurs milliers de morts depuis 2009, l’année de son apparition. Boko Haram est connu pour ses attaques sanglantes et sans quartier contre les populations. L’objectif de la nébuleuse est d’établir une république islamique dans le nord du Nigeria et de destabiliser le régime en place.