Nigeria : la justice légalise la prostitution

Les travailleuses du sexe pourront exercer en toute légalité leur activité dès à présent au Nigeria. C’est du moins ce qui ressort d’une décision rendue par la Haute Cour d’Abuja. Il s’agit d’une première.

Les travailleuses du sexe sont régulièrement arrêtées par les forces de l’ordre au cours d’opérations menées sur le terrain. En mai dernier par exemple, une soixantaine de femmes avaient été arrêtées à Abuja pour des motifs de prostitution. Quand elles ont eu l’opportunité de s’exprimer, plusieurs ont confié avoir été malmenées et déshonorées publiquement. La justice n’a pas tardé à se saisir de l’affaire.

Aucune loi ne punit la prostitution au Nigeria

Un groupe composé de 16 autres femmes a été arrêté pour prostitution, il y a quelques temps, et l’affaire portée devant les juridictions. Aussi surprenant que cela puisse paraître, la juge Binta Nyako de la Haute Cour d’Abuja a déclaré qu’aucune loi punissant la prostitution n’existait au Nigeria. C’est d’ailleurs la première fois qu’un tribunal tranche en faveur de cette activité dans le pays. Bien que le gouvernement ait reconnu que ces femmes étaient en infraction, le tribunal quant à lui a été clair dans son verdict rendu jeudi dernier. Ces femmes poursuivies bénéficieront de dommages et intérêts.

Pour l’avocat des plaignantes, Babatunde Jacob, il est évident que les droits de ses clientes ont été allègrement violés par les forces de l’ordre. Ces derniers sous prétexte que ces femmes étaient des travailleuses du sexe sont entrés chez elles. Pour les professionnels du droit, ce cas fera désormais office de jurisprudence au Nigeria, dans les années à venir.