Nigeria : la boucherie !

?Le? double attentat? qui? a frappé le marché très fréquenté de la ville de Jos, dans le centre du ?N?igeria?, est d’une rare violence.? ?Alors que le bilan a été établi à ? 118 ?morts, en réalité 200 personnes, en majorité des femmes, ?ont péri dans cette attaque sanglante.

Un nouveau carnage ?au Nigeria ?! Décidément il ne se passe plus une semaine?? sans que des sanglantes attaques frappent le pays. ?Officiellement, ?au moins 118 ont péri dans le double attentat qui a éclaté au marché très fréquenté de la ville de Jos, dans le centre du Nigeria, a indiqué mardi soir l’Agence nationale de gestion des crises. Pis cette dernière n’exclut pas qu’il pourrait y avoir encore plus de cadavres dans les décombres. Alors que la police nigériane avait au départ fait état de 46 morts, selon l’agence italienne Ansa ?,? qui cite les sources locaux et hospitalières?,? 200 personnes aurait péri.

L’attentat est dû à l’explosion de deux véhicules à 20 minutes d’intervalles. «Il y a eu deux explosions séparées» au marché New Abuja vers 15 heures locale, a indiqué Pam Ayuba, le porte-parole du gouverneur. «La première explosion est due à un camion piégé, la seconde à un minibus piégé», a déclaré de son côté Kingsley Egbo, membre de la Task Force militaire (STF) pour l’Etat du Plateau, dont Jos est la capitale. L’Etat du Plateau marque la limite entre le sud chrétien et le nord majoritairement musulman.

Selon le porte-parole du gouverneur de Jos, les victimes sont «en majorité des femmes», soulignant qu’elles « ont été emmenées dans les morgues» de deux hôpitaux de la zone. La double attaque n’avait pas été revendiquée mardi. Mais on soupçonne très fortement Boko Haram d’en être à l’origine. La Nigeria n’a pas oublié la sanglante attaque que le groupe terroriste avait mené le jour de Noël 2011 dans une église alors que les fidèles priaient. Créé ?e? en 2002, la nébuleuse a fait plusieurs milliers de morts depuis 2009. Elle continue de tuer sous le regard impuissant des autorités nigérianes.