Nigéria : l’Ambassadeur turc convoqué pour une affaire de trafic d’armes

Le gouvernement nigérian a convoqué l’ambassadeur turc au Nigeria, Hakan Çak?l, ce vendredi pour répondre à des questions sur des expéditions illégales massives d’armes de son pays vers le Nigéria. Une filière de Boko Haram aurait-elle été découverte?

Le Nigéria exprime son insatisfaction à l’égard de la situation et exige une action immédiate.

Le contrôleur général des Douanes du Nigéria, Col Hameed Ali (SARL), a déclaré que le service collaborait avec la Direction du Service de l’Etat (DSS) et l’Agence nationale de renseignement (NIA) pour s’attaquer à l’augmentation de l’importation d’armes à feu illégales au Nigéria.

Col Hameed Ali a révélé jeudi que le président Muhammadu Buhari avait discuté de la question avec le président de la Turquie, Recep Tayyip Erdoan, à l’Assemblée générale des Nations Unies à New York rapporte le Daily Post.

Les agents de l’île Tin-Can mercredi ont arrêté un conteneur contenant des armes à feu, moins de deux semaines après une découverte similaire. Les douanes déclarent que les fusils ont été trouvés dans un conteneur de 20 pieds avec le numéro CMAU189817 / 8 provenant de Turquie. L’importateur de cette cargaison d’armes à feu est Great James Oil and Gas Ltd, alors que le navire est MV Arkas Africa appartenant à Hull Blyth.

« Cette découverte porte sur 2671 fusils saisis au cours des huit derniers mois de cette année » a précisé la douane. C’est un nombre d’armes suffisamment conséquent pour justifier une légitime inquiétude et soupçonner un trafic bien organisé dont les destinataires pourraient être les combattants terroristes de Boko Haram…