Nigeria : Goodluck Jonathan promulgue une loi interdisant l’homosexualité

Le Président nigérian Goodluck Jonathan a promulgué une loi interdisant explicitement les unions entre personnes de même sexe et restreignant les droits des homosexuels.

Goodluck Jonathan a promulgué une loi interdisant explicitement les unions entre personnes de même sexe et restreignant les droits des homosexuels. C’est ce qu’a affirmé son porte-parole, Reuben Abati, ce lundi 13 janvier.

« Toute personne qui fait fonctionner ou participe à des clubs gays, des sociétés ou des organisations pour homosexuels, ou – directement ou indirectement – affiche publiquement sa relation amoureuse avec une personne de même sexe, commet un crime et encourt une peine de dix années d’emprisonnement », prévoit le texte promulgué.

Cette loi a été adoptée à l’unanimité par les parlementaires nigérians en mai dernier, et elle prévoit ainsi une peine de 14 ans de prison en cas de mariage homosexuel et 10 ans d’emprisonnement pour les personnes de même sexe qui afficheraient publiquement leur relation. Selon le porte-parole de la Présidence nigériane, si cette loi a été approuvée par Goodluck Jonathan, c’est parce qu’elle « correspond aux croyances culturelles et religieuses des Nigérians, parmi lesquels plus de 90 % sont opposés au mariage entre personnes de même sexe ».

L’AFP relève que depuis 2006, deux lois similaires avaient été proposées, mais n’avaient pas franchi l’étape du Parlement dans le pays le plus peuplé d’Afrique, avec 170 millions d’habitants, où les relations homosexuelles sont déjà sévèrement réprimées. En effet, la sodomie était déjà punie d’une peine de prison.