Nigeria : des villages dans le nord du pays attaqués

Plusieurs villages de l’Etat de Katsina situé dans le nord du Nigeria ont été la cible d’attaques de bandes armées. Le bilan fait état de 47 personnes tuées. C’est ce qu’ont communiqué la présidence et la police locale, le 19 avril.

Très tôt samedi dernier, cinq villages répartis dans trois collectivités locales de Katsina ont été les cibles d’attaques orchestrées. Les assaillants ont été identifiés comme des hommes à moto et lourdement armés. Selon les déclarations de la police, il s’agit de gangs habitués à opérer dans le vol de bétail et les kidnappings contre rançons. Ces malfaiteurs avaient déjà tenté une attaque, plus tôt vendredi dernier, mais avaient été repoussés par les habitants. En représailles, ils ont de nouveau attaqué à l’aube samedi et fait de nombreuses victimes.

Une tragédie plutôt fréquente

Le communiqué de la police a rapporté que « dans le seul village Kurechin Atai, 14 personnes ont été tuées. Dans les villages Kurechin Geye et Kurechin Dutse (…) des bandits ont tué respectivement quatre et six personnes ». Muhammadu Buhari, le Président du Nigeria, n’a pas tardé à réagir vue la gravité de la situation qui affecte notamment l’Etat de Katsina dont il est natif. Dans une déclaration  dimanche, il a condamné cette attaque des bandits et promis qu’il prendrait de sévères mesures contre les auteurs de ces massacres d’innocents.

Le mois dernier, au moins trente personnes avaient perdu la vie dans des attaques semblables. Au cours de ces dernières années, cette région du Nigeria a été la cible de gangs armés, lesquels attaquent les villages environnants depuis les forêts qui bordent les Etats de Kaduna, Katsina, Zamfara et du Niger. L’armée et les forces de sécurité nigérianes ont été instruites pour ramener l’ordre. Mais le géant d’Afrique se serait volontiers passé de ce nouvel incident qui après les pillages enregistrés à Lagos suite au confinement, viennent renforcer le sentiment d’insécurité présent dans le pays.