Nigeria : des mariages de masse parrainés par l’État pour les femmes divorcées

Le gouverneur Bala Mohammed de l’Etat de Bauchi au Nigeria, a fait grincer les dents après avoir nommé un assistant pour les divorcés. Dans son nouveau rôle, Mme Ibrahim, elle-même divorcée, devrait organiser des mariages de masse parrainés par l’État pour les femmes divorcées et soutenir leurs idées commerciales.

Des représentants du gouvernement de l’État du nord-est ont déclaré à la BBC qu’il s’agissait d’une erreur de frappe et qu’elle avait en fait été nommée « Assistante spéciale pour les affaires féminines (divorcée) ». Dans son nouveau rôle, Mme Ibrahim, elle-même divorcée, devrait organiser des mariages de masse parrainés par l’État pour les femmes divorcées et soutenir leurs idées commerciales.

Et ce n’est pas une responsabilité pour laquelle elle est nouvelle, Mme Ibrahim a été à la tête de l’association des femmes divorcées de l’État de Bauchi, où elle a organisé des réunions et des programmes pour elles. Le porte-parole du gouverneur, Mukhtar Gidado, a déclaré à la BBC que le rendez-vous avait été copié de l’État voisin de Kano où il y avait un rôle similaire. « L’idée est que le gouvernement les aide à organiser des mariages », a-t-il déclaré.

Les taux de divorce sont élevés dans le nord du Nigeria, où un mari n’a qu’à écrire « Je te divorce », trois fois sur papier, pour mettre fin à un mariage, dit Mansur Abubakar de la BBC Pidgin à Kano. En revanche, les observateurs attendent de voir si le gouverneur de l’État de Bauchi suit également l’exemple de son collègue de Kano en nommant des assistants pour les questions de cimetière et d’éclairage public.

En 2017, un gouverneur de l’État oriental d’Imo a créé le ministère du Bonheur et de l’Accomplissement des objectifs et a nommé sa sœur au poste.