Nigeria-Boko Haram : Wolé Soyinka charge Goodluck Jonathan

Le prix Nobel nigérian de littérature, Wolé Soyinka, a vivement attaqué le Président du Nigeria, Goodluck Jonathan, coupable selon lui de ne pas avoir réussi à mettre fin aux exactions de Boko Haram.

A l’approche de la Présidentielle au Nigeria, les langues se délient. Le prix Nobel nigérian de littérature, Wolé Soyinka, a critiqué l’actuel Président Goodluck Jonathan, responsable, selon lui, de la situation actuelle, rapporte BBC Afrique.

Leadership

« Ce qui se passe est un échec flagrant en matière de leadership », a indiqué Wolé Soyinka. L’écrivain nigérian n’a pas voulu accabler uniquement l’actuel Président. Il a ensuite souligné la responsabilité de ses prédécesseurs : « Bien que la responsabilité de ce qui se passe aujourd’hui incombe d’abord à Jonathan, le problème a commencé avec ses prédécesseurs ».

Après l’ancien Président du Nigeria Olusegun Obasanjo qui a récemment claqué la porte du parti au pouvoir, c’est une nouvelle voix qui s’élève contre le candidat sortant à l’élection présidentielle.

Olusegun Obasanjo avait accusé le Président Goodluck Jonathan d’être prêt à frauder pour remporter la Présidentielle du 28 mars.