Nigeria : Boko Haram frappe et tue 19 personnes

Le groupe islamiste a encore frappé au Nigeria. Après l’attaque d’un collège qui avait fait près de quarante morts, le mouvement islamiste est revenu à la charge en massacrant 19 personnes.

Le groupe islamiste a encore frappé au Nigeria. Après l’attaque d’un collège qui avait fait près de quarante morts, le mouvement islamiste est revenu à la charge en massacrant 19 personnes.
Selon des témoins, les victimes auraient été tuées, ce dimanche, dans le nord-est du pays, près de la frontière avec le Cameroun.

Dix-neuf personnes ont été tuées dimanche par des islamistes du groupe Boko Haram au Nigeria. Ils portaient des uniformes de soldats nigérians dans le nord-est du pays, près de la frontière avec le Cameroun, ont indiqué des habitants.

« Nous avons trouvé 19 cadavres sur les lieux de l’attaque menée par les hommes de Boko Haram », a indiqué Musa Abur, l’un des responsables d’une milice locale civile. Les assaillants, circulant à moto et armés de kalachnikov, ont bloqué dimanche matin la route près de la ville de Logumani, à 30 km de la frontière camerounaise, tuant 19 automobilistes et brûlant trois camions, selon les témoins.

Deux semaines plus tard, jour pour jour, Boko Haram a remis ça. Très tôt le dimanche 29 septembre dernier, des membres présumés appartenir au groupe islamique Boko Haram avaient ouvert le feu sur des étudiants d’un collège situé dans le nord-est du Nigeria faisant au moins 40 morts. Certains observateurs sont convaincus que ces attentats sont une sanction du groupe Boko Haram à l’encontre de la population qui vient en aide à l’armée nigériane à travers la constitution de milices d’auto-défense.