Nigeria : «Beamer» de Rema a plus de 10 millions de vues

Le jeune chanteur nigérian de 20 ans, Divine Ikubor, plus connu sous le nom de «Rema», fait le buzz en ce moment. Il vient d’être récompensé par la plateforme américaine de streaming vidéo, YouTube, après que sa chanson «Beamer», a atteint plus de 10 millions de vues, en quelques mois seulement. Rema poursuit donc son ascension avec «Beamer», paru en février 2020.

Montrant ce qu’il a reçu de YouTube sur sa page officielle Instagram, le jeune artiste de 20 ans a profité de l’occasion pour remercier la plateforme américaine de streaming vidéo, pour tous ces cadeaux. Il espère continuer de bosser et il estime que le meilleur reste à venir. Après la pandémie de Covid-19, il aimerait enchaîner de nombreux concerts au Nigeria et à travers le monde.

Récemment, le chanteur a déclaré son intention de participer à la sixième édition de l’émission de télé-réalité Big Brother Naija. Certains fans et adeptes du chanteur «Ginger Me» l’ont sondé avec des questions et l’une à laquelle il jugeait nécessaire de répondre était celle de savoir pourquoi il ne s’était pas inscrit à l’émission Big Brother Naija. Il avait partagé une belle photo de lui-même sur Instagram avec ses 6 packs à l’admiration de ses fans féminines et l’une d’entre elles, un danseur populaire de l’IG, l’a interrogé. «Rema, vous avez 6 packs, pourquoi n’avez-vous pas choisi Big Brother Naija ?». Il a répondu en faisant très court : «2021».

À 20 ans, Rema s’impose déjà comme l’un des artistes les plus influents de la scène musicale nigériane. Avec trois EP qui ont déjà fait leurs preuves, le jeune chanteur originaire de Benin City trace sa route sur la scène internationale. Les titres «Dumebi», «Bad Commando» ou «Iron Man» ont été validés par le manager de Drake et un certain Barack Obama, faisant de lui la nouvelle star montante afrobeat dans la lignée de WizKid et de Burna Boy.

Son voyage au Bénin sera une véritable révélation. Il enchaîne les freestyles sur les réseaux sociaux, dont un sur le titre de D’Prince Gucci Gang (2018), avec lequel il travaillera par la suite : voilà comment Rema lance sa carrière. Repéré par le label Mavin Records puis par Oliver El-Khatib, le manager de Drake, Rema se taille la part du lion sur la scène musicale nigériane. « Toutes les étapes de ma carrière ont conduit à ce que vous entendez aujourd’hui », confie le jeune chanteur. « J’ai été rappeur hardcore, j’ai commencé à chanter il n’y a pas si longtemps », a-t-il ajouté.

Avec un premier EP éponyme composé de quatre titres dont l’incontournable «Dumebi», Rema propose un univers afrobeat teinté d’influences hip-hop, rap, de musique ghanéenne et nigériane. «Dumebi» se hissera même au rang de tube international, avec plus de 20 millions de stream dur Spotify. Le clip réalisé par Ademola Falomo donne à voir un Rema sensible et amoureux dans une esthétique colorée et festive, et participe au succès du morceau.