Nigeria : Barack Obama s’insurge contre Boko Haram

Le Président des Etats-Unis, Barack Obama qui évoquait sur la chaîne américaine ABC l’enlèvement de plus de 200 lycéennes, s’est insurgé contre la secte islamiste Boko Haram, ce mardi. Il a encouragé la communauté internationale à agir pour mettre fin à ses agissements.

Le Président américain Barack Obama, qui a confirmé que le Nigeria avait accepté l’aide américaine dans cette lutte contre Boko Haram, a encouragé une intervention de la communauté internationale pour mettre fin aux agissements de la secte islamiste dans le nord du pays. Il a déclaré espérer que l’enlèvement de plus de 200 lycéennes par ce groupe armé provoque une intervention massive de la communauté internationale pour mettre fin à ses agissements. Il a aussi confirmé que le gouvernement nigérian avait accepté l’envoi d’experts américains sur place pour tenter de secourir les filles, ce mardi, sur la chaîne de télévision américaine ABC.

« C’est évidemment une situation qui brise le coeur, une situation révoltante », a indiqué Barack Obama, rapporte l’AFP. Les Nigérians « ont accepté notre aide, mêlant militaires, police et d’autres agences qui vont aller sur place, essayer de savoir où ces jeunes filles pourraient être et les aider », a-t-il précisé.

« L’une des pires organisations terroristes »

Le Président américain, pour une de ses premières déclarations sur le sujet, a indiqué que les Etats-Unis tentaient de s’associer au Nigeria depuis plusieurs années pour lutter contre ce groupe islamiste. « Boko Haram est l’une des pires organisations terroristes au niveau local ou régional. (Ses membres) tuent sans pitié depuis des années, et nous cherchions déjà à établir une plus grande coopération avec les Nigérians » pour mettre fin aux agissements de ce groupe. Cet enlèvement « pourrait être l’évènement qui aide à mobiliser la communauté internationale toute entière afin de faire enfin quelque chose contre une organisation aussi abjecte, qui a perpétré un crime affreux », a affirmé Obama.

Le 14 avril dernier, 274 filles du lycée de Chibok, dans l’Etat de Borno, au nord-est du Nigeria ont été enlevées par Boko Haram. Près de 53 avaient réussi à s’échapper.

Voir la vidéo du Monde dans laquelle Abubakar Shekau, le chef de Boko Haram (l’éducation occidentale est un pêché en haoussa) a revendiqué l’enlèvement de ces filles et déclaré vouloir en faire des « esclaves » et les « vendre ».


La vidéo du leader de Boko Haram par lemondefr