Niger : un kamikaze de Boko Haram abattu à Diffa

Les habitants de la ville de Diffa au Niger ont échappé au pire. En effet, la ville a été la cible d’un attentat suicide qui a été déjoué par les forces de sécurité.

La région de Diffa, au sud-est du Niger, a été au centre des combats entre Boko Haram et l’armée nigérienne. Un kamikaze a été abattu ce lundi près de Diffa, au sud-est du pays, alors qu’il comptait se faire exploser près d’un poste militaire, selon l’armée nigérienne.

Diffa, cible privilégiée de Boko Haram

Le kamikaze qui comptait se faire exploser a été abattu. Lors de cet attentat suicide déjoué, un artificier de l’armée a été grièvement blessé, en tentant de désamorcer la ceinture d’explosif du kamikaze. A peine remis de cet acte, Diffa a été une nouvelle fois victime d’une attaque quelques heures plus tard par des membres de Boko Haram armés de couteaux, attaquant les militaires présents non loin de l’attentat suicide déjoué. Au cours de l’attaque un gendarme a été blessé, selon l’armée nigérienne.

En moins d’une semaine, la ville de Diffa, frontalière avec le Nigeria a été la cible d’attaques perpétrées par Boko Haram. En effet, ce lundi, un attentat suicide dans un marché de la ville a fait 6 morts et une quinzaine de blessés. Cette attaque intervient cinq jours après que deux femmes se soient fait exploser dans un quartier sous contrôle de Boko Haram dans la ville de Diffa, au sud-est du Niger, selon Anadolu Agency.

Face à toutes ces attaques, le gouvernement nigérien a proclamé l’état d’urgence dans la région. Lundi, le Président Mahamadou Issoufou a affirmé que le « Niger sera le tombeau de Boko Haram », réaffirmant son intention de venir à bout du groupe islamiste.