Niger : 30 membres de Boko Haram abattus

L’armée nigérienne a annoncé avoir tué au moins 30 combattants du groupe islamiste Boko Haram et capturé deux autres lors d’une opération.

Opération coup de l’armée nigérienne aidée par les forces tchadienne, ayant co duit à la mort d’au moins 30 combattants du groupe islamiste Boko Haram. Selon l’armée du Niger deux autres Boko Haram ont été capturés lors de la même opération.

Suffisant pour que le correspondant de BBC Afrique au Niger indique que la secte Boko-Haram a subi une lourde perte. D’après le Colonel Moustapha Lédru porte-parole de l’armée nigérienne, qui annonce aussi la perte de cinq militaires dans les rangs des forces de défense nigériennes, c’est une patrouille mixte de soldats nigériens et tchadiens qui a permis de mettre hors d’état de nuire ces combattants de cette secte du Nigeria.

Le porte-parole, qui précise que deux d’entre les islamistes ont été capturés, ajoute que six autres militaires sont blessés après cet accrochage et ont dû être acheminés à l’hôpital de la ville de Diffa, à proximité du lieux des combats. Il a en outre indiqué que les échanges de tirs entre les armées nigéro-tchadiennes et les combattants de Boko-haram ont eu lieu lundi 12 septembre 2016, coïncidant avec l’Aïd El-adha. L’armée nigérienne a confié que l’opération de ratissage qui se poursuit a permis aux armées des deux pays de saisir une importante quantité d’armes et de munitions.

Malgré les multiples pertes subies, Boko Haram reste imprévisible et ses attaques sont toujours meurtrières et sanglantes. La force multinationale formée par le Nigeria, le Tchad, le Cameroun, le Niger et le Bénin peine à mettre finaux agissement du groupe armée.