Najat Vallaud-Belkacem charge Emmanuel Macron


Lecture 2 min.
Najat Vallaud-Belkacem
Najat Vallaud-Belkacem

L’ancienne ministre française de l’Education nationale et actuelle directrice de l’ONG One, Najat-Vallaud Belkacem, est d’avis que le chef de l’Etat français, Emmanuel Macron, a l’art « de gâcher les bonnes idées ». En quoi faisant ?

Najat Vallaud-Belkacem, ancienne ministre de l’Education nationale de la France et actuelle directrice de l’ONG One, a participé dans « Votre invité politique » sur la chaîne Franceinfo. Revenant sur la proposition faite par le le Président français aux directeurs d’école, notamment de choisir librement leurs enseignants, elle a recadré Emmanuel Macron.

Mercredi 1er septembre dernier, Emmanuel Macron qui avait jeté son dévolu sur Marseille, dans le cadre de la présentation de son plan pour la ville « Marseille en grand », avait évoqué la possibilité pour les directeurs de ces établissements de choisir eux-mêmes leurs enseignants. Ce qui n’est pas une bonne idée pour celle qui a été la patronne de l’Enseignement en France.

« Je me suis dit que le Président a l’art de gâcher les bonnes idées. Parce qu’au moment où il s’exprime sur ce sujet, ce dont il parle, c’est notamment que dans un certain nombre d’établissements scolaires, on devrait laisser plus d’autonomie aux équipes pour mener des projets pédagogiques adaptés, des expérimentations locales, des innovations. Avec tout cela, je suis d’accord », a indiqué Najat Vallaud-Belkacem.

« Les réformes que j’ai pu adopter dans mon ministère, allaient plutôt dans ce sens. Comme il agite le chiffon rouge qui est celui de faire des directeurs d’école des supérieurs hiérarchique de leurs collègues, qui est une mesure clivante, qui n’est pas voulue par les directeurs d’école actuels eux-mêmes », a insisté l’ancienne ministre française de l’Education nationale

Même si c’est une expérimentation, Najat Vallaud-Belkacem est convaincue que « cela tue le débat et que vous avez tout un pan des acteurs éducatifs qui ne veulent plus rien entendre du tout, y compris de cette autonomie, de cette capacité d’expérimentation, à mener des projet ». Et l’ancienne ministre française de suggérer : « Je pense que sur ces sujets-là, le mieux c’est de se parler ».

A lire : Maroc : Najat Vallaud-Belkacem, la nouvelle recrue de… Mohammed VI

Avatar photo
Journaliste pluridisciplinaire, je suis passionné de l’information en lien avec l’Afrique. D’où mon attachement à Afrik.com, premier site panafricain d’information en ligne
Suivez Afrik.com sur Google News Newsletter