Mutinerie au Burkina Faso : 566 militaires radiés de l’armée

Suite aux mutineries de mars, avril et mai dernier au Burkina Faso, 566 militaires de l’armée ont vu leur contrat d’engagement résilié. Selon Diasporas.fr, des poursuites judiciaires sont actuellement engagées contre 277 d’entre eux. Le chef d’Etat Major des armées, Honoré Traoré, a déclaré avoir « décidé de ces sanctions par intime conviction, et la mesure était à prendre, peu importe le chiffre, l’important c’est que les camarades les plus indisciplinés quittent l’armée. »