« Music Explorer » : la nouvelle émission OVNI de France Ô

A partir de début mai, France Ô donne un coup de neuf au paysage français des « Talent’s quest » en proposant une nouvelle émission au concept inédit. Durant six semaines, Kenza Farah, Ycare, Marco Prince et Tété partent à la recherche du nouveau talent international aux quatre coins du monde francophone.

Une nouvelle odyssée musicale est en passe de révolutionner le PAF. A partir de vendredi 2 mai, France Ô et TéléParis proposent une émission de Talent’s quest au concept inédit : « Music Explorer ». Durant six semaines, quatre chanteurs bien connus du public français partiront à la recherche du nouveau talent international en sillonnant les quatre coins du monde francophone. Des parrains d’exceptions, choisis en vertu de leur complémentarité : Kenza Farah, la timide ; Ycare, l’extravagant ; Marco Prince, l’habitué ; et Tété, le posé. Leur mission : dénicher dans le monde, l’artiste de demain.

Pour ce faire, chacun s’est envolé pour une destination choisie « en résonance avec sa sensibilité » : Pour Kenza Farah, le Maghreb, avec des auditions à Alger, Casablanca et Marrakech ; pour Ycare, l’Afrique de l’Ouest, avec Dakar et Abidjan ; pour Marco Prince, les Caraïbes, où il a sillonné les routes de Fort-de-France et Port-au-Prince ; et enfin pour Tété, l’Amérique du Nord, où il est parti à la découverte des talents de Montréal et New York.

« Music Explorer » est une incroyable quête musicale à l’autre bout du monde pendant laquelle chacun des quatre chasseurs de sons est parti à la rencontre des artistes de demain. Et ce qui rend l’émission aussi unique, c’est son cocktail inédit, à cheval entre documentaire et télé crochet. Le public, guidé par le parcours des parrains, partira ainsi non seulement à la découverte de nouveaux talents, mais aussi des pays qu’ils ont traversés. « C’est un programme différent des télés crochets qu’on connait. On était dans la bienveillance. On est allé dans l’univers de quelqu’un et on a cherché à le faire résonner le plus loin possible », a expliqué Tété lundi lors de la conférence de presse donnée à cette occasion à Paris.

Des parrains partis à la rencontre des artistes de demain

Autre point où « Music Explorer » marque la différence, c’est que pour la première fois ce sont les parrains qui vont partir rencontrer les candidats et non l’inverse. Une sorte de programme à front renversé où des artistes sont partis à la rencontre d’autres artistes, sur leurs terres, le temps d’une dizaine de jours. Un rythme effréné qui n’a pas entamé leur détermination. « On est revenus avec des valises sous les yeux, mais avec le cœur rempli », plaisante Ycare.

A l’issue du road trip sur les routes de la musicalité, chacun a offert aux trois artistes qu’il a estimé les plus talentueux un billet d’avion pour Paris. Résultat, 12 heureux candidats s’affronteront au cours de deux grandes finales en juin. Et une aventure qui fut riche en émotion pour les parrains, et plus particulièrement pour Ycare qui a lui aussi connu le parcours des télés-crochets en 2008 : « C’était un déchirement de choisir. On avait le sentiment de décider de leur vie avec eux ».

Kenza Farah, visiblement touchée par plusieurs artistes au cours de l’aventure, se veut plus terre à terre : « Je crois qu’on a tous pris conscience de la chance qu’on a de faire ce métier », explique-t-elle.

Marco Prince, habitué des émissions de télés-crochets, dans le rôle de jury, souligne, quant à lui, une « expérience formidable » : « Cette émission a une capacité immersive assez rare. On arrive sur leurs terres, et ça les rend plus solides. Ca m’a beaucoup plu ».

Un grand gagnant qui enregistrera un album avec le label « Tôt ou Tard »

A l’issue des quatre semaines d’auditions, le meilleur talent sera sélectionné par les quatre parrains, le représentant du label « Tôt ou Tard », mais aussi grâce au public qui pourra voter de manière gratuite tout au long de l’émission sur le site de France Ô. Le grand gagnant aura, par la suite, la possibilité d’enregistrer un album avec le label.

Au menu donc, « deux mois de découvertes musicales, de suspense, d’émotion et de surprises », selon France Ô.