Mozambique : le choléra continue de tuer, 41 morts

Au moins 41 personnes ont péri dans l’épidémie de choléra qui sévit au Mozambique.

L’épidémie de choléra fait toujours rage dans le centre du Mozambique ! Au moins 41 personnes ont péri, selon le dernier bilan dévoilé ce lundi 2 mars 2015, par les autorités du pays. L’épidémie a atteint désormais la Zambézie, dans le centre, la province la plus touchée par les inondations qui ont ravagé, ces dernières semaines, la moitié nord du pays.

Le choléra est une maladie fréquente en saison des pluies, qui s’étend généralement d’octobre à mars au Mozambique. Mais cette année, la situation sanitaire précaire a été aggravée par les inondations, l’une des principales causes de propagation de l’épidémie. Le 12 janvier dernier, les autorités mozambicaines ont déclenché l’état d’alerte suite à un débordement du fleuve Licungo, dépassant les 12 mètres – du jamais vu depuis 1971. D’après le dernier bilan officiel, ces inondations sont les plus meurtrières depuis 1971, et ont provoqué plus de 160 morts et 177 000 sinistrés.

Les inondations du mois de janvier au Mozambique ont également provoqué de nombreux dégâts. La capitale Maputo a elle les pieds encore dans l’eau. Cette année, la mairie a envoyé des bulldozers pour détruire les habitations quasiment en ruine, en raison des fortes précipitations.

De nombreuses personnes ont été expulsées de leur maison par la municipalité qui a promis de les reloger. La mairie argue que ces habitations misérables, détruits par l’eau, sont démolies pour éviter que d’autres personnes s’y installent. Le Mozambique mais aussi le Malawi ont tous deux été touchés, à la mi-janvier, par des inondations d’une rare violence suite aux fortes pluies qui se sont abattues dans la zone frontalière entre les deux pays.