Mort de Camille Lepage en Centrafrique : le parquet de Paris ouvre une enquête

Le parquet de Paris a ouvert, ce mercredi, une enquête pour élucider les circonstances de la mort de la journaliste française Camille Lepage en Centrafrique, alors qu’elle effectuait un reportage.

Il n’aura pas fallu longtemps au parquet de Paris pour ouvrir une enquête pour assassinat sur le décès de la journaliste française Camille Lepage, a indiqué, ce mercredi, à l’AFP, une source judiciaire. Cette enquête préliminaire, ouverte mercredi, a été confiée à l’Office central pour la répression des violences aux personnes (OCRVP) de la police judiciaire.

Agée à peine de 26 ans, la journaliste française a été tuée, alors qu’elle effectuait un reportage en république centrafricaine, minée par des violences inter-communautaires depuis la chute de Franois Bozizé. Camille Lepage a été tuée dans une embuscade qui a fait au moins 10 morts parmi les milices chrétiennes anti-balaka, a indiqué, ce mercredi, une source de la gendarmerie de Bouar. La journaliste indiquait le 6 mai dernier sur son compte Twitter qu’elle partait en reportage avec des anti-balaka.

Sa mort montre une fois de plus que la sécurité n’est toujours pas rétablie dans le pays, où les tueries se poursuivent, notamment dans les régions reculées où il n’y a pas de présence militaire pour protéger les populations, qui payent le lourd tribut de l’instabilité du pays.