Moramora ou « Le portail de la culture Malagasy »

Les Malgaches de la diaspora ont rendez-vous sur Moramora : « Le portail de la culture Malagasy ». Entre musique, agenda culturel, forum, blogs, albums photos d’événements à Paris et dans sa région, tourisme, le site s’inscrit comme un rendez-vous rafraîchissant des jeunes de la communauté.

Vous êtes malgache, vous habitez en France, les concepteurs de Moramora, « le portail de la culture Malagasy » ont pensé à vous en créant cette vitrine sur le Net, véritable lien pour les jeunes de la communauté.

En une sur le site, cette semaine, des prises de vue de Tuléar. Et d’ailleurs, vous n’êtes pas obligé d’être malgache pour apprécier la beauté des plages de la ville côtière. Ceux qui rêvent d’évasion devraient aussi y trouver leur compte et pourront d’ailleurs se faire traduire quelques mots du français vers le malagasy (dommage que le contraire ne soit pas possible !) grâce au traducteur qui se retrouve dans la rubrique « Communauté ».

Histoire de vous rendre moins nostalgique

Le site est simple d’accès même si la navigation reste confuse. Notre conseil serait de revenir à la page d’accueil à la moindre petite incompréhension. Vous y retrouverez de l’actualité, surtout culturelle, mais également économique, politique et sociale à travers une revue de presse. Pour ce qui est de la culture, le site vous propose une multitude de possibilités. De la découverte des talents musicaux de votre pays à celle qui a été désignée « Miss Manja Paris 2005 ». Elle s’appelle Guylène Raveloson et a été élue le 14 mai dernier.

Ainsi, pour ceux qui sont surtout amateurs de musique, Moramora vous donne quelques idées dans sa rubrique « Mozika ». Il vous offre la possibilité d’écouter les radios communautaires en ligne, de télécharger quelques sons d’artistes malgaches ou encore de retrouver les paroles en malagasy de vos chansons préférées. Du côte de la vie de la communauté, Moramora vous indique quelques manifestations (Paris et sa banlieue), dans son « Agenda » qui pourraient vous intéresser. Pour les moins chanceux qui les auraient manqué, des diaporamas et des vidéos des évènements passés sont disponibles sur le site. Enfin petit plus de Moramora : il répertorie les « blogs gasy » et vous invite à indiquer les adresses des vôtres. L’idée est fort sympathique, comme le site, et plus que jamais dans l’air du temps.