Montpellier inaugure sa rue Lumumba

Une rue Patrice Lumumba va être inaugurée, samedi, à Montpellier (France). A l’initiative du Maire de cette ville cosmopolite, la rue doit rendre hommage au père de l’indépendance congolaise (RDC), véritable symbole de liberté et de justice en Afrique. L’Association des Congolais Démocratiques de Montpellier a organisé des festivités pour célébrer en couleurs l’évènement.

Par Floréal Sotto

Une rue Patrice Lumumba à Montpellier. L’Association des Congolais Démocratique de Montpellier (ASCODEM), en collaboration avec Mme la Maire ont œuvré à l’inauguration d’une rue pour rendre hommage à celui qui a été le héros tragique de l’indépendance congolaise. La ville, qui fonde une grande part de son identité sur son aspect cosmopolite, a ainsi montré son engagement dans les valeurs humanistes et démocratiques.

Montpellier à l’écoute de la communauté africaine

« La situation critique dans laquelle s’est installé le Congo-Kinshasa, depuis l’assassinat de Lumumba en 1961, nous donne l’occasion de rappeler combien il avait raison de se battre pour l’indépendance et la démocratie de son pays. Il reste le symbole de la lutte anti-coloniale, il a œuvré pour l’unité nationale congolaise et le pluralisme politique », a expliqué à Afrik Mme Hélène Mandroux, Maire de Montpellier. C’est cela qui a motivé sa proposition de baptiser Patrice Lumumba une des nouvelles rues de la zone industrielle Garosud. Elle avait aussi proposé les noms d’autres personnalités résistantes aux régimes dictatoriaux, telles que le Marocain Medhi Ben Barka. « La Ville de Montpellier, qui abrite une forte communauté d’Africains et notamment de Congolais, entend ainsi démontrer une fois encore son double attachement à la démocratie et au continent africain », précise l’élue. Et l’ASCODEM lui en a été profondément reconnaissante. Ils ont informé l’Ambassadeur de la République Démocratique du Congo (RDC) en France qui assistera à l’inauguration, et ont décidé d’un commun accord de célébrer cet évènement le 2 juillet, jour de naissance de P. Lumumba.

Lumumba, le symbole de la liberté

Patrice Lumumba (1925-1961) a été un fervent défenseur de l’indépendance de son pays. En six ans de militantisme et six mois au pouvoir, il a jeté les bases du réveil de l’Afrique. Très tôt il prend conscience de la brutalité de l’oppression coloniale et nourrit un rêve d’indépendance. En 1958, il crée le Mouvement National Congolais, le premier parti politique pour l’indépendance reposant sur une base nationale et non ethnique. Le 30 juin 1960, lorsque la Belgique proclame l’indépendance du Congo, il accède au poste de Premier ministre, mais il en sera très rapidement évincé par ses rivaux Joseph Kasavubu et Joseph-Désiré Mobutu. Ces derniers le feront arrêter et assassiner, avant de découper et de dissoudre sa dépouille pour la faire entièrement disparaître.

La barbarie de son meurtre a marqué tous les esprits et son combat est rapidement devenu le symbole d’une Afrique fière et forte, ainsi que celui de tous les mouvements d’émancipation. Sa mort a été unanimement regrettée et aujourd’hui encore son combat marque l’Afrique, ainsi que toutes les luttes contre les corruptions du pouvoir. Il est à noter que Mobutu le proclama « héros national » en 1966, sous la pression populaire alors qu’il avait lui-même commandité son assassinat. En Afrique de grandes capitales telles que Ouagadougou, Antananarivo ou Rabat ont déjà fait honneur à Lumumba en donnant son nom à leurs rues…

Une célébration haute en couleur

L’ASCODEM a tout mis en œuvre pour que cette journée soit à la hauteur de l’homme célébré. L’évènement permettra de diffuser des informations sur ce personnage historique, d’animer un débat sur la situation actuelle en RDC et l’héritage de Lumumba. Et ce sera aussi l’occasion de donner la parole à de jeunes artistes congolais, tels que Serge Diantantu qui exposera des planches de bandes dessinées consacrées à Lumumba, ou C. Bongemba qui présentera des objets d’art. Les festivités se clôtureront en musique avec le chanteur congolais Meso Meso.