Mondiaux d’athlétisme en salle : Bekele, Mutola et des surprises

Kenenisa Bekele a appris, déroulé et gagné, Maria Mutola s’est remotivée et le Ghanéen Gaisah Ignisious, inconnu jusque-là, a éclos à l’occasion des Championnats du monde d’athlétisme en salle, qui se sont tenus du 10 au 12 mars derniers à Moscou. Le Kenya s’est illustré avec quatre médailles, dont une en or, obtenue par Wilfred Bungei sur 800 m, le Botswana, l’Afrique du sud, le Maroc et le Soudan obtenant chacun une médaille de bronze.

En extérieur, sous le soleil d’Athènes, en Islande, sous la pluie glaçante d’Helsinki ou en salle, comme la semaine passée, à Moscou, l’Ethiopie et le Kenya restent les deux valeurs sûres de l’athlétisme africain. Kenenisa Bekele et les siens ont ainsi terminé dimanche à la troisième place des Championnats du monde d’athlétisme en salle de Moscou, avec deux médailles d’or, loin, néanmoins, du pays organisateur, qui fait une razzia de 18 médailles (8 en or) et des Etats-Unis, qui en raflent 13 (7 en or). Leurs éternels rivaux Kenyans repartent avec deux médailles de plus, mais seulement un titre mondial, de même que la Ghana et le Mozambique. Le Botswana, l’Afrique du Sud, le Maroc et le Soudan obtiennent chacun une médaille de bronze.

Le 3 000 pour l’Ethiopie, le 1 500 pour le Kenya

La salle était une expérience nouvelle pour le demi-dieu du demi-fond mondial, Kenenisa Bekele, qui a déjà tout gagné. Le jeune Ethiopien a montré que sa déconvenue sur le Mile, en salle, à New York, le 4 février dernier, face au Kenyan Bernard Lagat, était un accident de parcours. Dimanche, il a tenu le Kenyan naturalisé Qatari Shaheen Saïf Saaeed (7’41 »28) et le Kenyan Eliud Kipchoge (7’42 »58), ses adversaires traditionnels, en respect, et remporté son premier titre mondial en salle (7’39 »32). « Après avoir gagné des titres en plein air et en cross-country, la salle, c’est presque du plaisir pour moi. Aujourd’hui (dimanche), je voulais simplement essayer de faire de mon mieux », a-t-il déclaré à l’arrivée.

Sa compatriote Defar Meserat (8’38 »80) s’est imposée avec encore plus de facilité, sur la même distance, devançant la Russe Shobukhova Liliya et à la Polonaise Chojecka Lidia de plus de trois secondes. Les Kenyans, qui s’y sont pourtant mis à deux, n’ont pas pu faire mieux que deuxièmes et troisièmes sur le 1 500 m., Daniel Komen Kipchirchir et Angwenyi Elkanah se voyant devancés sur la ligne par le Russe Ivan Heshko. Le Kenya repart néanmoins avec un titre, Wilfred Bungei (1’47 »15) s’arrachant sur le 800 m. pour devancer d’un centième de seconde le Sud-africain Mulaudzi Mbulaeni.

Gaisah Ignisious en or à la longueur

Si Kenenisa Bekele faisait ses grands débuts en salle, l’immense Mozambicaine Maria Mutola de Lurdes avait l’occasion samedi d’empocher son quatrième titre mondial d’affilé sur 800 m., le septième en tout. Et elle ne s’est pas gênée. La trentenaire (1’58 »90) met plus d’une demi seconde à sa première dauphine, la Jamaïcaine Sinclair Keniua (1’59 »54), et une seconde à la Marocaine Benhassi Hasna (2’00 »34), de dix ans sa cadette, dans une course où les deux athlètes ont réalisé leurs meilleures performances de l’année, la Jamaïcaine battant son record personnel. « Cela me donne une nouvelle motivation pour poursuivre ma carrière. Je pars dès lundi à Melbourne pour disputer les Jeux du Commonwealth », a déclaré ravie la championne mozambicaine.

Hip hip hip… pour le Ghanéen Gaisah Ignisious, qui remporte l’or à la longueur, avec un saut à 8,30 mètres, un centimètre devant le Panaméen Saladino Irving. Un bon début de saison pour le jeune athlète, qui a réalisé son record personnel en février dernier, à Stockholm, à 8,36 mètres. Aldama Yamilé, triple sauteuse née à Cuba et détentrice des records nord et centre américains, concoure depuis le 23 janvier 2004 pour le Soudan. Avec un saut à 14,86 m., elle se classe à la troisième place derrière les Russes Lebedeva Tatyana (14,93 m.) et Pyatykh Anna (14,95 m.). Molefe California remporte une belle médaille d’argent pour le Botswana en prenant la deuxième place du 400 m., derrière le Grenadin Francique Alleyne.

Réagir à cet article sur le Forum d’Afrik