Mondial de basket : le Nigeria et l’Angola en huitièmes

Le Nigeria s’est assuré une place en huitièmes de finale des championnats du monde de basket, jeudi, en battant le Liban (95 à 72), et sera opposé dimanche à l’Allemagne. De son côté, l’Angola a échoué dans sa lutte pour la deuxième place du groupe B, face à la Mannschaft, la faute à un Dirk Nowitzki auteur de 47 points, et fera face dimanche à une équipe de France en plein doute. Déjà éliminé, le Sénégal s’est incliné 103 à 58 face aux Etats-Unis.

Le Nigeria sera bien présent en huitièmes de finales de la Coupe du monde de basket (Japon, 19 août-3 septembre). Jeudi, les vaillants Tigres ont largement battu le Liban (95-72), dans le décisif dernier match de poules, arrachant la troisième qualificative. Ce sont finalement les Français, vainqueurs du Vénézuela, après leur défaite mercredi face aux modestes Libanais, qui prennent la deuxième place derrière les intouchables champions olympiques argentins. Avec deux victoires et trois défaites, le Nigeria termine à égalité de points avec la Serbie Monténégro (4e) et le Liban (5e et éliminé).

Le Nigeria face à l’Allemagne

Pour en arriver là, les Nigérians ont réalisé l’exploit en battant les champions du monde en titre dès leur match d’ouverture, des Serbo-Monténégrins il est vrai convalescents et venus au Japon sans leurs meilleurs joueurs. Ils auraient pu se faciliter la tâche dès le 20 juin en remportant leur match face au Venezuela, battu la veille par le Liban. Mais ils se sont inclinés, dans un groupe plus équilibré qu’il n’y paraissait et où les exploits du jour ont rapidement laissé place aux déconvenus du lendemain. Avec cinq matchs disputés en six jours, il est plus que jamais question de disposer d’un banc solide.

Les Tigres ont donc attendu la dernière journée, après une défaite face à l’Argentine et à la France, pour s’assurer une place en huitièmes. Ils seront opposés à l’Allemagne, dimanche, à Saitama. Il leur faudra jouer au moins aussi bien que face à la Serbie Monténégro s’ils espèrent poursuivre l’aventure et inquiéter la Mannschaft, commme l’a fait l’Angola jeudi.

La France à la portée de l’Angola

Les champions d’Afrique, qui se sont retrouvés dans l’un des groupes les plus « faciles », dans la mesure où les quatre premiers étaient qualifiés, ont assuré leur avenir dès lundi en remportant leur troisième match d’affilée face à la Nouvelle-Zélande (95-73). Jeudi, ils avaient la possibilité de prendre la deuxième place de leur groupe – derrière les intouchables Espagnols – et d’éviter l’un des gros morceaux du groupe A, en venant à bout de l’Allemagne. Mais l’ailier à tout faire des Dallas Mavericks leur a barré la route.

Auteur de 47 points (17/17 aux lancers francs) et 16 rebonds, Dirk Nowitzki a sauvé son équipe durant les deux premières prolongations de la partie avant de lui offrir la victoire dans la dernière. Durant la première, c’est lui qui a réussi, une seconde avant la sirène, le panier à trois points nécessaire pour recoller au score des Palancas negras (83-83). C’est encore lui qui a inscrit les deux-lancers francs qui ont ramené la Mannschaft à 95-95, à la fin de la seconde prolongation. C’est enfin lui qui a marqué les six points qui ont fait la différence lors du dernier temps de jeu.

L’Angola termine donc troisième de son groupe, mais il est difficile de penser qu’elle aura réellement à faire à un « gros morceau », dimanche, face à la France. Le jeu des Bleus n’a eu de cesse de se décomposer depuis le début de la compétition et l’annonce du forfait de son meneur, Tony Parker, jusqu’à cette humiliante défaite, mercredi, face à une sélection libanaise dont on imagine les difficiles conditions de préparation. En pleine crise d’adresse (3/26 à trois points face au Liban), l’équipe de France paraît à la portée de l’Angola. Même s’il faut garder à l’esprit que les coéquipiers de Boris Diaw ne sont jamais plus forts que lorsqu’ils ne sont pas attendus, comme ils l’ont montré en prenant la troisième des championnats d’Europe 2005, en Serbie Monténégro.

Le Sénégal, qui avait hérité du groupe le plus difficile, a conclu jeudi sa compétition par une cinquième défaite face aux Etats-Unis. Un match « de gala » qu’elle n’aura sans doute pas autant apprécié que les spectateurs (103-58).

ERRATUM :
Afrik.com a d’abord classé le Nigeria à la quatrième place de son groupe, lui attribuant un huitième de finale contre l’Espagne. Mais les ouest-africains se sont classés troisièmes et affrontent l’Allemagne, la Serbie Monténégro, quatrième, héritant de l’Espagne. Afrik.com vous présente toutes ses excuses.

 Les 1/8èmes de finale

Argentine – Nlle Zélande 26/08 03h00 à Saitama
Turquie – Slovénie 26/08 06h00 à Saitama
Espagne – Serbie Monténégro 26/08 10h00 à Saitama
Italie – Lituanie 26/08 13h00 à Saitama
Grèce – Chine 27/08 03h00 à Saitama
France – Angola 27/08 10h00 à Saitama
Etats-Unis – Australie 27/08 06h00 à Saitama
Allemagne – Nigeria 27/08 13h00 à Saitama

Groupe A

Pays Gagné Perdu Points Attaque Défense Diff.
Argentine 5 0 10 464 339 +125
France 3 2 8 353 329 +24
Nigeria 2 3 7 371 393 -22
Serbie et Montenegro 2 3 7 409 352 +57
Liban 2 3 7 357 451 -94
Venezuela 1 4 6 336 426 -90

Groupe B

Pays Gagné Perdu Points Attaque Défense Diff.
Espagne 5 0 10 476 336 +140
Allemagne 4 1 9 421 384 +37
Angola 3 2 8 451 406 +45
Nouvelle Zélande 1 4 6 322 393 -71
Japon 2 3 7 345 393 -48
Panama 0 5 5 326 429 -103

Groupe C

Pays Gagné Perdu Points Attaque Défense Diff.
Grèce 5 0 10 404 358 +46
Turquie 4 1 9 370 358 +12
Lituanie 3 2 8 413 353 +60
Australie 2 3 7 370 349 +21
Brésil 1 4 6 399 392 +7
Qatar 0 5 5 310 456 -146

Groupe D

Pays Gagné Perdu Points Attaque Défense Diff.
Etats-Unis 5 0 10 543 428 +115
Italie 4 1 9 386 367 +19
Slovénie 2 3 7 434 433 +1
Chine 2 3 7 424 455 -31
Porto Rico 2 3 7 432 440 -8
Sénégal 0 5 5 355 451 -96

Source : Fiba.com