Mon pays avant tout

Le jeune milieu de terrain sénégalais de l’A.S. Nancy Lorraine, Pape Malickou Diakhaté, s’est vu rétrograder en 4ème division française par son club en guise de punition. Le 24 janvier dernier il avait répondu à la convocation de sa sélection nationale sans l’autorisation de son employeur.

La superposition des calendriers des championnats nationaux et des compétitions internationales a fait une nouvelle victime en la personne de Pape Malickou Diakhaté. Le jeune milieu de terrain sénégalais (19 ans) s’est rendu le 24 janvier dernier à Dakar, sans l’autorisation de son club, pour y disputer avec la sélection nationale  » espoirs  » une rencontre contre le Mali. L’A.S. Nancy Lorraine (ASNL), qui évolue en Ligue 2, vient de sévir en le rétrogradant en CFA (4è division française).

 » Prendre nos responsabilités « 

La Fédération internationale de football (Fifa) se range ordinairement du côté des sélections nationales dans les litiges qui les opposent chaque année aux clubs, employeurs des footballeurs professionnels. Mais dans ce cas précis, la légalité est du côté de l’ASNL. Les  » Jeux africains « , dans le cadre desquels se déroulait le match contre le Mali, ne sont pas inscrits dans le calendrier de la Fifa. Ils n’entraînent donc pas l' » obligation de libération  » par le club.

 » Nous avons fait toutes les démarches nécessaires auprès de l’ASNL pour qu’il n’y ait pas de problème à son retour… Nous allons prendre nos responsabilités « , déclarait l’agent du jeune international espoir, Amadou Ndoye Ndiaye, lui même ancien international sénégalais.  » Si son club, par le biais de son entraîneur, prend des sanctions… financières ou sportives, nous ferons face « , avait-il ajouté.

Rachat

L’A.S. Nancy Lorraine avait accepté de libérer Samba Saw, également international espoir, dans la mesure où il évoluait en CFA et n’était pas indispensable à l’équipe première. En revanche, pas question d’autoriser Malickou Diakhaté à se rendre à Dakar. D’autant plus qu’il a fini par gagner sa place au sein du groupe qui évolue en Ligue 2 et que le programme est chargé. A son retour du Sénégal, le jeune attaquant n’en n’a pas moins été rétrogradé en CFA, considérée comme la  » réserve  » des clubs professionnels français. S’il parvient à se rendre indispensable à l’équipe première, imaginons que la punition ne saurait être trop longue. Diakhaté a d’ailleurs été, ce week-end, l’artisan de la victoire de son club (CFA) face à Vesoul en inscrivant le seul but du match.