Mohammed VI à Washington : le Front Polisario en embuscade


Lecture 2 min.
arton35278

Alors que le roi du Maroc, Mohammed VI est attendu aux Etats-Unis le 22 novembre prochain, le Front Polisario tente une mobilisation pour « demander (à la Maison Blanche) d’examiner la question des violations incessantes des droits de l’Homme au Sahara occidental avec le roi marocain, lors de sa prochaine visite au pays de l’Oncle Sam ».

Mohammed VI est attendu aux Etats-Unis le 22 novembre prochain. Dans le même temps, le Front Polisario tente une mobilisation pour « demander (à la Maison Blanche) d’examiner la question des violations incessantes des droits de l’Homme au Sahara occidental avec le roi marocain au cours de son passage à la Maison Blanche ».

Vendredi prochain, le roi Mohammed VI est attendu à Washington. Un déplacement qui sera sans doute suivi de près au Maroc, en Algérie et au Sahara occidental. C’est le cas notamment des partisans du Polisario au Capitole qui, selon une information donnée par le site Yabiladi, auraient saisi l’occasion pour interpeller le Président américain sur l’épineux sujet des droits de l’Homme au Sahara. L’on apprend de source française autorisée que le Polisario veut faire valider son projet d’élargir le mandat de la MINURSO à la surveillance des droits de l’Homme au Sahara occidental. Yabiladi apprend que pour le moment, le Front Polisario n’a recueilli l’adhésion que de deux élus qui ont « répondu » favorablement à l’appel des amis de Mohamed Abdelaziz. Il s’agirait des sénateurs James Inhofe (républicain) et Patrick Leahy (démocrate). Toujours selon le site marocain, les deux élus viennent d’adresser, en ce sens, une correspondance conjointe au Président Barack Obama. « Nous vous adressons cette lettre pour vous demander d’examiner la question des violations incessantes des droits de l’Homme au Sahara occidental avec le roi marocain, Mohammed VI, au cours de sa prochaine visite aux Etats-Unis », auraient-ils demandé.

Les deux sénateurs se seraient appuyé sur le rapport du Secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-moon, datant d’avril dernier, alors que le représentant onusien aurait recommandé l’instauration d’une « surveillance indépendante, impartiale, globale et soutenue de la situation des droits de l’Homme au Sahara occidental, de plus en plus urgente », pour solliciter l’intervention du locataire de la Maison Blanche, note Yabiladi. Ainsi, les sénateurs James Inhofe et Patrick Leahy auraient demandé à Obama d’exercer des pressions sur le roi Mohammed VI en vue de le convaincre à mettre fin à son « opposition à la création d’un mécanisme de surveillance des droits de l’Homme au sein de la MINURSO ».

En outre, l’on apprend de sources autorisées que le front Polisario compte sur d’autres interventions notamment, de Human Right Watch et d’Amnesty International en sa faveur. Ce qui fait que la visite du roi Mohammed VI aux Etats-Unis est très attendue.

Avatar photo
Je suis passionné de l’actualité autour des pays d’Afrique du Nord ainsi que leurs relations avec des États de l’Union Européenne.
Suivez Afrik.com sur Google News Newsletter