Miss Gabon sur la route

La caravane du Comité Miss Gabon sillonne le pays pour trouver la perle rare. Grande nouveauté : le ministère de la Culture a décidé de s’impliquer dans l’organisation pour éviter les imperfections qui ont jalonné les dernières éditions.

Miss Gabon recevra bien les prix promis, ne sera pas abandonnée à son sort à la fin de la manifestation et aura un meilleur accueil. Finis les imperfections et l’amateurisme. Cette année, le ministre de la Culture, Pierre Amoughé Mba, a décidé de s’impliquer dans l’organisation de Miss Gabon 2003. Au grand bonheur du Comité Miss Gabon (Comiga). La présidente de cette organisation, Olga Ondjika, ne tarit pas d’éloges sur ce soutien qui lui  » permettra de donner plus de professionnalisme à cette grande manifestation culturelle qui rayonne sur tout le Gabon « .  » Nous allons participer à Miss Gabon aussi bien dans l’organisation que dans le financement « , a affirmé à Afrik le ministre de la Culture. Qui précise, que pour l’instant, aucun budget n’a été défini mais  » que cela se fera très prochainement « .

Place à la beauté

Chérie Yoni Tsango prie pour que sa remplaçante au trône ne connaisse pas ses déboires. Après avoir été élue reine de la beauté et goûté aux joies de la médiatisation, Miss Gabon 2002 a dû déchanter très vite. Les prix promis par les sponsors ne sont toujours pas arrivés et les nombreux voyages n’ont pas eu lieu. Chérie Yoni Tsango avait bien reçu des billets d’avion mais aucune prise en charge de séjour dans les capitales étrangères. La présidente du Comiga explique ces défaillances par manque de trésorerie et par la jeunesse de son organisation.

C’est vendredi dernier que la caravane du Comité Miss Gabon s’est mise en branle pour sillonner tout le pays. Ce week-end, elle ferait une halte à Oyem pour les premières sélections. La plus belle d’entre les plus belles sera intronisée en décembre prochain.